L’équipe de la capitale frappe fort et marque les esprits en remportant une nouvelle fois ce trophée des champions version 2016/2017 en dominant une finale à sens unique face aux nantais. Cette fois les parisiens ne laissent aucune chance aux hommes de Thierry Anti et avant d’attaquer une grosse saison, les hommes de Noka Serdarusic passent un message fort !

Du côté du Vendéspace, Paris monte fièrement sur le podium de ce trophée des champions avec une finale maîtrisée et pliée rapidement face au HBC Nantes (35-26). Sans son patron de la défense Rock Feliho et sa recrue Olivier Nyokas (tout deux blessés), le H n’a pas eu son mot à dire et va rapidement devoir admettre la supériorité de la machine parisienne qui va tout simplement dominer son affaire. Egalement privé de ses gauchers (Barachet, Abalo et Kounkoud) et avec le jeune Kempf sur le banc (touché au dos la veille), le champion de France qui voulait se racheter de sa dernière finale perdue au Superglobe de Doha va d’abord éliminer Montpellier de son chemin en demi-finale (32-27) puis même tarif face au nantais. De quoi mettre en confiance Thierry Omeyer (plus de 20 arrêts en finale) et ses équipiers avant d’attaquer déjà de grosses échéances en championnat, mais aussi en ligue des champions. Un calendrier qu’il faudra clairement gérer pour nos amis parisiens, malgré la richesse et le talent de leur effectif.

Saint-Raphaël qui a mené et souvent assez aisément au score face au H et contre le MHB va connaître un véritable coup de trafalgar pour échouer dans ces deux rencontres. La fatigue ou autre ? Quoi qu’il en soit, les varois ont connu d’excellents moments pendant ce week-end, mais chaque fois ce sera la même histoire avec en demi-finale, Tournat qui prend d’ailleurs de plus en plus d’assurance avec le H qui crucifiait les hommes de Da Silva au buzzer (29-28). Même sentence face à Montpellier qui tenait après son revers face au PSG à rectifier le tir face au SRVHB. Une nouvelle fois, Slavisa Djukanovic et ses équipiers mènent la danse jusqu’au repos et même en début de seconde période (+4) puis trou noir. Excès de précipitation, perte de balle, mauvais choix, etc…. La bonne rentrée de Vincent Gérard, les contres de Toumi (7/7) diablement efficace, un Kavticnik (8 buts) en jambe et les balles lâchées par les varois sont autant de cartouches qui vont faire pencher la balance en faveur du MHB qui en termine par une victoire (33-27).

On referme les portes de ce trophée des champions en Vendée et place désormais à la reprise tant attendue du championnat, mais aussi de la coupe d’Europe pour ces 4 clubs engagés ce week-end.

Sébastien Ribstein pour Hand’Day