Rageant pour le PSG qui malgré une prestation digne de son standing pendant les trois quarts de cette finale du Superglobe de Doha perd le fil face aux allemands de Berlin qui s’imposent et conservent leur trophée.

Vainqueurs du champion d’Europe Kielce en demi-finale, les parisiens retrouvaient Berlin tenant en titre de ce superblobe. Sans ses gauchers Abalo, Kounkoud et Barachet, mais avec le jeune Edouard Kempf (ex Sélestat), l’équipe de la capitale trouve la distance et parvient à décrocher son adversaire (7-4), (10-5) puis (13-9). Mikkel Hansen profite de chaque espaces pour faire parler sa puissance tout comme Nikola Karabatic et son frère Luka qui fait le boulot à 6 mètres et sans oublier Nedim Remili qui sans comple trouve la faille. Les renards berlinois connaissent heureusement un bien meilleur passage qui permet de limiter la casse, mais au repos le champion de France garde encore une avance de 3 longueurs (15-12).


© PSG Hand

Un 3/0 d’entrée au retour de la pause réglementaire pour Paris qui semble asseoir un peu plus sa domination toujours grâce à Remili et la fratrie Karabatic (18-12) puis (22-15). Seulement voilà, les choses ne se passent pas comme prévue ou comme le souhaitait Noka Serdarusic qui assiste au retour en force des berlinois qui retrouvent un second souffle. Elisson et Tonnesen sur tous les bons coups (25-26), Silvio Heinevetter (12 parades) se montre à son aise pour une fin de match entièrement sous domination germanique. Gensheimer laissait encore un break d’avance au PSG (27-25), mais en face Petar Nenadic sortait de sa coquille pour emmener les siens vers la victoire (29-27). Pour l’honneur, Hansen réduit le score, mais c’est Berlin qui après 2015 soulève une second fois le trophée et remporte ce Superglobe et la même une sympathique petite prime (400 000 dollars). Les polonais du Vive Tauron Kielce se consolent en cherchant la 3ème place au profit de leur succès sur Al-Sadd lors de la petite finale (36-25).

 
Füchse Berlin – PSG 29-28. Mi-temps : 12-15. Arbitres : Martin Gjeding et Mads Hansen (DANEMARK).
Füche Berlin – Heinevetter (12 arrêts) et Stochl au but ; Wiede 4 dont 2p, Elisson 5, Vukovic 1, Struck 1, Gojun, Nenadic 5, Tonnesen 2, Plaza 2, Lindberg, Zachrisson 4, Fäth 4, Reissky, Kozina et Drux 1. Entraîneur : Erlingur Richardson.
PSG – Skof (4 arrêts) et Omeyer (5 arrêts dont 1p) au but ; Gensheimer 4 dont2p, Mollgaard 1, Accambray, Stepancic 1, Kempf 1, Remili 4, L.Karabatic 4, Hansen 7 dont 1p, Narcisse 1, Nielsen, N.Karabatic 5 et M’Tima. Entraîneur : Noka Serarusic.

AR pour Hand’Day