Nantes superbe vainqueur du TDC devant Paris bien moins en jambe que la veille et qui n’a jamais réellement trouvé les solutions dans cette finale. Une performance de haut vol signée Cyril Dumoulin le mvp sans contestation possible de la finale et une prestation tout aussi réussie de la part du H, nous laisse présager d’un championnat palpitant. 

Handball-Nantes-vainqueur-TDC-2017

Le décor planté pour accueillir Paris et Nantes finalistes de la dernière édition pour la grande finale de cette édition 2017. Une Kindarena qui s’enflamme pour Nantes qui va bousculer l’équipe de la capitale avec Nicolas Claire qui mène parfaitement la partition et plusieurs arrêts de Cyril Dumoulin bien aidé par une défense qui fait elle aussi la différence. Ce sont pourtant bien les parisiens qui ouvrent le score par Mikkel Hansen et Luka Karabatic égalise (4-4), mais le vent souffle toujours en faveur du H. En serrant sa défense puis avec une attaque elle aussi bien en place avec Nyokas qui débloque son compteur, les hommes de Thierry Anti sont les maîtres du jeu (+4). Les prises de risques individuelles des Remili, Karabatic et autres Sagosen trouvent heureusement le chemin du but et quelques actions hasardeuses en fin de mi-temps sont salutaires pour Luka Karabatic qui au buzzer ramène l’écart à de meilleures proportions (16-18).

Handball-PSG-dauphin-TDC-2017

La fougue nantaise est à souligner dans la réussite du second acte avec les ingrédients qui font recette et Dumoulin n’y est pas étranger devant les artilleurs adverses. Comment faire pour enrayer cette belle mécanique à qui tout souri ? Retour de Thierry Omeyer, Daniel Narcisse foule le parquet et on essaie de consolider les brèches, mais sans succès. Il y a bien toujours ce cher Nedim Remili qui emploie son bras gauche pour réduire l’addition (24-27) ce qui ne suffit pas pour enlever au H le pain de la bouche. Un missile envoyé par Nyokas, Claire qui y va seul, le grand Tournat montre tout son talent, au meilleur moment Kiril Lazarov sort l’artillerie et l’abattage de Cyril Dumoulin dans sa cage sont de trop pour le champion de France ! A nouveau une différence de 4 unités en faveur des ligériens et on soigne le tout pour une victoire amplement méritée (32-26).

Le collectif associé au savoir faire de chacun et une défense de fer autour d’un Dumoulin très précieux emmènent Nantes en haut de l’affiche dans ce trophée des champions contre les individualités parisiennes qui n’ont cette fois pas été capables de faire la différence. Un H qui fait plaisir à voir et le championnat n’en sera que plus beau dans la course au titre. On en salive d’avance !

Sébastien Ribstein pour Hand Day