Une journée qui a offerte quelques surprises avec le succès du Pays d’Aix du côté de Nantes mais aussi Istres vainqueur à Toulouse qui sort de la zone rouge. Cesson en revanche perd pied à Pontault et ce succès permet aux Pontellois de garder un mince espoir de salut. Dans cette bataille au maintien qui se précise, l’US Ivry battu d’un cheveu dans le derby francilien manque une belle occasion de sauver définitivement sa tête. Maintenant on attend avec impatience le choc entre Nîmes et Montpellier !

Handball-Nicolas-Boschi-Istres-2018-2019

 

Chambéry tranquille dans le Nord

L’affiche entre les deux futurs finalistes de la coupe de France se terminait par la nette victoire de Chambéry solide sur les terres de Dunkerque (30-24). Les Chambériens sont restés fidèles à eux même et grâce une défense impeccable devant le mur Yann Genty (15 arrêts). L’USDK se retrouve vite dans le dur (-4) et court au score malgré plusieurs exploit de son gardien russe Oleg Grams avec au repos 3 buts de retard (14-17). En seconde période le sursaut ne va hélas pas se produire dans les rangs des hommes de Patrick Cazal qui cafouillent offensivement et ne peuvent empêcher le duo de choc Marescot / Melic (7 buts chacun) d’accentuer la mainmise savoyarde. Au final les hommes d’Erick Mathé confirment leur forme du moment, idéal avant une fin de championnat intéressante et une finale au passage.

Istres sort de la zone rouge

Les regards étaient tournés vers le bas de tableau avec plusieurs oppositions entre équipes concernées par le maintien. A ce stage les choses bougent et premier exemple avec la belle victoire d’Istres dans la salle de Toulouse (28-26). Les Provençaux de Gilles Derot sortent provisoirement du rouge et gardent l’espoir de rester à ce niveau ! Preuve à l’appui dans la ville rose avec Robin Cappelle à la parade, Nicolas Boschi (6) et Hichem Daoud (7) qui portent leur équipe sur la bonne voie. Toulouse a jeté ses dernières cartouches pour revenir en jeu (6-12 / 15-15 / 23-26) mais tombe sur ses terres ce qui n’était plus arrivé depuis quelques temps.

 

Handball-Patrice-Annonay-TFHB-2018-2019

 

Pontault se rebiffe

La victoire de l’espoir ? Pontault-Combault veut encore y croire même si avec le programme final qui attend les partenaires de Robin Cantegrel, se maintenir en Lidl Starligue relève n’ayant pas peur des mots du miracle. En attendant les Pontellois se sont imposés chez eux face à Cesson-Rennes qui reste sur sa mauvaise spirale et tombe dans le rouge (28-22). La faute à une attaque qui bute sur Cantegrel qui reste sur ses récentes performances mais aussi une défense trop perméable. Il y eu bien à l’entame des 10 dernières minutes un petit signe de rédemption côté breton (20-22) mais éphémère et Pontault enfonce un peu plus les hommes de Christian Gaudin.

Ivry s’emmèle les pinceaux

Un résultat plus que frustrant pour Ivry qui rendait visite à son voisin Tremblay en France et concède une défaite sur le fil alors que les Val-de-Marnais avaient les cartes en main pour chercher bien mieux (28-27). La faute à une fin de match en dilettante et la perte de Johan Boisedu (rouge direct) n’arrangeait pas les choses pour les rouges et noirs. Le bon match de Mate Sunjic dans son but voir le +5 en seconde mi-temps (20-15) ne vont hélas pas suffire et Pedro Portela (6) puis Luka Sebetic crucifient l’USI.

 

Handball-Nicolas-Tournat-HBCN-2018-2019

 

Nantes n’y arrive toujours pas

Pour finir direction la Loire Atlantique et c’est la soupe à la grimace après que le HBC Nantes se soit incliné sur ses terres face à Aix (28-29). L’accroc de Nîmes pouvait être effacé côté H mais pour ça il fallait rester concentré pendant 60 minutes… Les débats furent assez équilibrés entre les 2 équipes avant une petite prise de pouvoir en fin de mi-temps par Rivera et Lagarde qui signent le +2 en faveur du H (15-13 MT). Les Aixois de Jérôme Fernandez malgré 3 longueurs de retard (14-17) ne s’en laissent pas compter avec Minne et Candau (24-22) pour obliger les Ligériens à repartir au combat avec un mano à mano qui se profile au moment de l’égalisation nantaise par Lazarov (26-26). Seulement pour renverser la vapeur il a manqué quelques arrêts de gardiens et moins de déchets dans la finition ! Résultat le PAUC arrache sa victoire, reprend sa 6ème place et met Nantes dans le dur avant la bataille finale pour la place de dauphin.

Sébastien Ribstein pour Hand Day