L’affiche du soir opposait Nantes à Nîmes et le mot de la fin pour la Green Team vainqueur du côté de Beaulieu (36-33). La bataille pour cette place de dauphin derrière Paris n’est de loin pas finie avec dans le même temps Montpellier qui s’est imposé sans discussion devant Tremblay en France. Concernant le maintien tout reste au point mort avec les défaites de Cesson – Ivry et Istres. Pour conclure, le PSG vainqueur à Aix valide officiellement son 6ème titre de champion de France !

Handball-Melvyn-Richardson-MHB-TFHB-2018-2019

 

En bas rien ne change, Montpellier assure le job

Commençons par la victoire de Saint-Raphaël en Provence face à Istres (28-22) avec une belle copie rendue par les Varois. A noter les 24 arrêts (source LNH) côté SRVHB du gardien roumain Mihai Popescu qui a tenu parfaitement son rang pendant 60 minutes. On reste dans la lutte pour le maintien avec Cesson-Rennes qui dans sa Glaz Arena n’a hélas pas fait le poids pour la venue de Chambéry (18-28). Les hommes de Christian Gaudin courent tout simplement au score pendant l’heure de jeu et butent sur un Yann Genty très efficace et bien suppléé par la suite par Julien Meyer. En bon candidat pour l’Europe, le collectif savoyard par ses cadres tels que Genty, les gauchers Fahrudin Melic et Alexandre Tritta (5 buts chacun) s’est assuré une tranquille promenade de santé.

L’US Ivry pouvait prendre de l’air en cas de victoire mais dépose finalement les armes contre Dunkerque (28-30). Duel de buteurs dans cette rencontre avec d’un côté Morten Vium (12 buts) et de l’autre Baptiste Butto (11) avec des débats assez équilibrés pendant l’heure de jeu. Une fin de partie qui tourne en faveur des Nordistes et les finalistes de la coupe de France réussissent une belle sortie dans le Val-de-Marne. Autre rencontre en banlieue parisienne avec la lanterne rouge Pontault-Combault qui recevait un Fenix Toulouse amputé de son gardien Yassine Idrissi blessé mais malgré le bon match du portier tricolore Robin Cantegrel, les Pontellois s’inclinent à nouveau sur leurs terres. Côté toulousain le jeune Joris Labro a parfaitement tenu son rang dans le but du Fenix sans oublier l’espagnol Ferran Solé (5 buts) et son collègue suédois Markus Olsson (6).

On remonte dans le haut du classement avec toujours à l’affût de la seconde place Montpellier, qui recevait une formation de Tremblay en France qui n’a plus grand chose à jouer. Le public de René Bougnol va assister à la prise de pouvoir de son équipe au quart d’heure de jeu pour rentrer aux vestiaires avec un excellent capital (7-6 / 12-8 / 17-11 MT). Le MHB continu de maintenir avec sérieux la pression au cours du second acte bien emmené par les arrêts de Vincent Gérard (15) et les réalisations signés Caussé (5), Richardson (4) et autre Porte (4) pour dominer les échanges (30-24 SF). L’Europe en ligne de mire pour Patrice Canayer et ses hommes et la place de dauphin, voilà les enjeux du dernier sprint du championnat côté héraultais.

Retrouvez l’album photo de cette rencontre par Serge Tabarracci présent à Bougnol.

https://www.facebook.com/254958901214005/photos/?tab=album&album_id=2300167060026502

 

Handball-Nicolas-Tournat-HBCN-USAM-2018-2019

 

Nîmes au top bouscule Nantes

Devant les caméras de beIN Sports l’affiche du soir mettait donc aux prises Nantes et l’USAM Nîmes avec au terme d’une rencontre sous tension (décisions arbitrales contestées par les deux camps), l’excellente opération réussie par les Gardois vainqueurs en Loire Atlantique (36-33). Au delà des décisions de la paire arbitrale, comme le soulignait le capitaine nantais Rock Feliho au sortir du match, le H n’a pas su tirer profit des récentes avertissements dont le dernier en date lors de la venue de Saint-Raphaël (match nul). En effet, malgré la sortie définitive en première période du gardien Kevin Bonnefoi (rouge suite à une sortie hors de sa zone) les Nantais prennent les commandes en première mi-temps et terminent ces 30 minutes avec 4 longueurs d’avance (19-15).

Puis le H par Romain Lagarde (6 buts) et Valero Rivera (6) se procure le ballon du +5 (23-19 puis 29-25) mais Nîmes ne courbe pas l’échine avec un retour salvateur celui de Rémi Desbonnet dans la cage. L’explosif gardien de l’USAM enchaîne les arrêts qui font mal et ses coéquipiers ne sont pas en reste à l’image d’Elohim Prandi si précieux aussi bien en attaque qu’en défense ! L’égyptien Mohammad Sanad (9 buts) et Luc Thobie ne ménagent pas leurs efforts et ramènent les Gardois (31-31 55’) au moment d’entrer dans le money time décisif. Desbonnet trouve de son but l’ouverture, David Balaguer ramène le H (33-34) mais les dernières secondes sont 100% nîmoises avec Rebichon puis Salou qui parachèvent le succès des hommes de Franck Maurice toujours en course pour retrouver le chemin de l’Europe. Déception légitime dans les rangs nantais et grosse colère de Thierry Anti notamment après l’arbitrage… Un paramètre vraiment pointé du doigt depuis x temps et les débats sur ce sujet semblent loin d’être mis au placard.

Ci-dessous, l’album de cette rencontre au sommet par Emmanuel Jarniou présent du côté de Beaulieu.

https://www.facebook.com/pg/HandDay/photos/?tab=album&album_id=2300177593358782

 

Paris cherche un nouveau titre 

Et de 6 pour le Paris Saint-Germain qui conservera quoi qu’il arrive sa couronne nationale et pourra soulever une fois de plus le trophée de champion de France 2018/2019 ! Le succès des parisiens du côté d’Aix en Provence (29-20) lève donc définitivement le voile sur l’issue finale et le PSG remporte ce nouveau titre après avoir fait le nécessaire ce jeudi soir en Provence. Une mi-temps pour que les hommes de Raul Gonzalez ne se mettent clairement à l’abri (12-10) et déroulent jusqu’au buzzer (17-12 / 22-13/ 28-18). Le Pays d’Aix peut encore penser à l’Europe mais voit Saint-Raphaël revenir à ses basques. Malgré la grosse déception de l’élimination aux portes du Final 4 de la ligue des champions, Paris ne manque pas l’occasion de remporter ce nouveau titre en Lidl Starligue et savent qu’à ce niveau le travail a été bien fait !

 

Handball-PSG-champion

Sébastien Ribstein pour Hand Day