Handball-Nedim-Remili-PSG-MHB-2018-2019

Le choc entre Paris et Montpellier n’a pas échappé aux parisiens qui devraient sauf tremblement de terre se succéder à eux mêmes et brandir le trophée 2018/2019 de Lidl Starligue. Une victoire devant les Montpelliérains qui laisse le champ libre aux équipiers de Nedim Remili pour penser déjà aux quarts de finale de la ligue des champions masculine face aux Polonais de Kielce. Derrière Nantes prend des points pour affiner sa position derrière les Parisiens et pour la 3ème place les choses peuvent encore se décanter tout comme pour savoir qui rejoindra Pontault-Combault en Proligue.

Paris à sa main, Montpellier essaie en vain

Suite de cette 21ème journée qui débutait par la victoire de Chambéry (article précédent) face au Pays d’Aix ce jeudi soir puis les regards tournés vers le choc entre le leader Paris qui recevait Montpellier qui tente de sauver sa saison en cette fin de championnat. Il n’y eu aucun suspense à l’arrivée tant l’équipe de la capitale va prendre ce match en main et en mettre une dernière couche juste avant le buzzer (33-26 SF). On se dirigeait vers un scénario assez classique lorsque le PSG avec maîtrise s’envole au tableau d’affichage (9-5 puis 13-6) malgré une petite accalmie en fin de première mi-temps (14-10). Vincent Gérard (19 arrêts), Vid Kavticnik et Kyllian Villeminot concluent un joli temps fort pour se refaire une santé et relancer quelque peu l’intérêt de cette affiche (15-17, 36’). Rodrigo Corrales se remet au travail et enchaîne les parades, Uwe Gensheimer (8 buts) est à la finition tout comme Luka Karabatic (6) à l’intérieur et Nedim Remili en passeur décisif (20-16 / 24-19 / 31-24). Et voilà une nouvelle victoire avec les ingrédients nécessaires pour confirmer ses prétentions de la part du leader qui peut préparer au mieux les échéances européennes qui l’attendent.  

 

Nantes prend une belle option sur la seconde place

Le H ne manque pas son rendez-vous dans la ville rose et repart de Toulouse avec un nouveau succès dans ses valises, histoire de consolider un peu plus son fauteuil de dauphin (32-25). Kevin Bonnefoi va rassurer ses équipiers en sortant une partie tout à fait honorable et en termine avec 16 arrêts et 39% de réussite. Offensivement l’attaque nantaise a également mis le nez à la fenêtre en se montrant très efficace malgré une défense toulousaine qui avait ses dernières semaines été plutôt performante. Valero Rivera (7 buts), Tournat (6) et Gurbindo (5) se chargent au repos de donner un bon matelas à leur formation (18-13) puis de garder la cadence tout au long de la seconde période (20-16 / 26-20 / 29-23). Un résultat qui laisse aux hommes de Thierry Anti une petite marge d’avance sur Montpellier.

Retrouvez ci-dessous, le résumé de Chambéry face au Pays d’Aix

https://www.handday.fr/handball-lidl-starligue-2018-2019-j21-chambery-annonce-la-couleur/

 

Handball-Gilles-Derot-Istres

 

Dunkerque assure l’essentiel, Tremblay s’en sort bien

L’idée était de se rassurer et de prendre tout simplement des points pour prendre un peu plus de distance sur la zone rouge. Voilà donc l’objectif de Dunkerque qui recevait la lanterne rouge Pontault-Combault et le contrat est rempli pour les Nordistes (30-26). Des hauts et des bas dans cette rencontre côté USDK avec fort heureusement une victoire des hommes de Patrick Cazal qui gèrent dans un premier temps leur affaire (19-12 MT) puis appuient à nouveau sur l’accélérateur (28-20, 51’) avant de lâcher du lest et quelques ballons pour que Pontault allège l’addition à 4 unités.

Une opposition qui va tenir ses promesses au chapitre suspense mais qui fut également marquée par un long mano à mano qui malheureusement ne va pas tourner en faveur du promu Istres qui s’incline au gong final à Tremblay en France (27-26). Les Provençaux mènent à la pause (14-12) et comptent jusqu’à 4 buts d’avance (17-13) avant de connaître un trou d’air qui relance les Tremblaysiens (21-21). L’issue finale échappe au promu qui échoue de peu et dépose les armes dans une rencontre qui pouvait connaître un tout autre dénouement pour un collectif qui joue sa tête au plus haut échelon national.

 

Nîmes a fait le nécessaire

Sous la pression de Chambéry, l’USAM Nîmes ne se manque pas devant l’US Ivry et au terme d’une solide prestation défensive autour du portier Rémi Desbonnet (15 arrêts) assure les points (25-20). Ivry mène en début de partie (+2) puis reste accroché aux basques de la Green Team (19-20, 52’) avant de déposer les armes en toute fin de match. La faute à quelques pertes de balle, des échecs sur le rempart Desbonnet et des Gardois qui ne gâchent pas leurs dernières occasions avec Gallego, Gérard et Tobie (+5).

Cette journée fermera ses portes le 1er mai prochain avec la rencontre entre Saint-Raphaël et Cesson-Rennes puisque le SRVHB était engagé ce week-end en coupe EHF (résumé à venir).

Sébastien Ribstein pour Hand Day