On coupe la poire en deux dans le Var et le SRVHB doit se contenter du match nul face au FC Porto (30-30). Le retour au Portugal s’annonce électrique pour les Varois chez un adversaire qui n’a pas connu la défaite cette saison sur ses terres. Un exploit en perspective ? Un défi de taille certes mais qui fait la beauté du sport et ajoute une motivation supplémentaire pour les hommes de Joël Da Silva.

Handball-Adrien-Dipanda-SRVHB-2018-2019

 

Lynggaard sauve les meubles

Un dernier jet de coin qui voit Caucheteux envoyer une passe dans le zone qui trouve les mains du pivot Alexander Lynggaard qui égalise au buzzer. Voilà le final de ce match qui fut diablement accroché entre Varois et Lusitaniens qui se quittent dos à dos avec un avantage pour Porto qui va recevoir chez lui le SRVHB pour une place au prochain Final 4 de Kiel.

Une chose est claire et ce n’est pas l’équipe de France masculine qui dira le contraire le handball portugais est en pleine bourre depuis quelques temps et le FC Porto ne déroge pas à la règle avec un parcours qui en dit long dans cette coupe EHF. Entre les internationaux lusitaniens ou encore la présence du gardien autrichien Thomas Bauer (ex Istres / Pays d’Aix), Porto mène la danse (+3) avant que Raphaël Caucheteux (9 buts) et les Varois trouvent les solutions pour revenir dans la course (9-9). C’est dans cet esprit du à toi à moi que l’on se quitte temporairement le temps de souffler (17-17 MT). Le spectacle est assuré par le show des gardiens mais aussi par les ailiers notamment côté Porto et Saint-Raphaël doit s’employer lorsque le tableau d’affichage indique 26-24 mais contre les Varois. Fin de match sous tension et on connaît l’issue finale avant le retour qui va délivrer un billet pour le nord de l’Allemagne.

 

handball-Hampus-Jildenback-SRVHB-2018-2019

 

Berlin et Holstebro prennent une belle option 

Au niveau des autres rencontres de ces quarts de finale avec un fort accent Germanique puisqu’il y aura obligatoirement deux équipes allemandes dans le dernier carré. D’ailleurs le derby entre pensionnaires de Bundesliga tourne en faveur du Füchse Berlin qui ce dimanche après-midi remporte un succès convaincant dans la salle d’Hanovre (34-26). Une seconde période dominée par les Renards berlinois qui prennent une belle option avant le retour. Enfin les Danois du TTH Holstebro remportent la première manche face aux Hongrois de Grundfos Tatabanya (29-24). Un matelas de 5 longueurs que les Scandinaves tenteront de conserver pour la seconde manche en Hongrie.

Sébastien Ribstein pour Hand Day