Handball-Grace-Zaadi-Metz-2018-2019

Ce sera une finale mais pour la 3ème place qui attend Metz ce dimanche face aux Norvégiennes de Kristiansand. Les Messines complètement à côté en première mi-temps vont montrer un visage bien plus solidaire et combatif dans la seconde mais c’est bel et bien Rostov qui ira défier Györ sur ses terres pour la grande finale de Budapest.

Metz manque totalement son entrée

Certes la déception est là après un parcours si séduisant dans cette ligue des champions féminine pour Metz qui tombe face à Rostov en demi-finale (25-27) mais les joueuses d’Emmanuel Mayonnade ont eu le mérite de revenir au cours du second acte, hélas le résultat ne fut pas au bout… Maintenant il va falloir se reconcentrer et surmonter la déception pour ne pas repartir complètement bredouille de Budapest.

On pouvait craindre au moment de la pause réglementaire lorsque les partenaires de Laura Glauser repartent vers leur vestiaire avec 7 buts de retard (8-15). La faute à une défense dans le dur devant la pépite Anna Vyakhireva (7 buts) vraiment indispensable dans le jeu russe. La gauchère trouve non seulement les décalages, les bonnes passes et quand il le faut assure le spectacle à la finition. Rajoutons les échecs sur Anna Sedoykina auteur de 10 arrêts dans les 30 premières minutes et une Lois Abbingh (5 buts) dont les accélérations font mal dans les moments importants. Pourtant Niombla trouvait la faille en début de partie puis Laura Flippes en faisait de même en fin de montée de balle mais sans mettre en péril la demeure russe (2-4 / 5-9/ 8-14).

 

Le réveil messin n’a hélas pas suffit !

Il fallait clairement trouver les mots justes au repos côté messin et mister Mayonnade s’est employé au vue du bon retour de ses joueuses qui retrouvent une défense compacte devant Ivana Kapitanovic qui sort les arrêts et Grâce Zaadi (9 buts) sonne comme à son habitude la charge et derrière Manon Houette ramène Metz dans le coup (16-18 puis 23-25 , 55’). L’exploit d’un retour redevenait du domaine du réalisable et Rostov perdait par la même sa tour de contrôle Makeeva (3x2 min). Malheureusement la brésilienne Mayssa Pessoa mettait en échec Zaadi, Abbingh et Sen trouvent la faille pour envoyer Rostov vers sa finale (+2). Les occasions du -1 étaient dans les mains messines mais l’équipe russe défendra bien ses chances contre l’ogre Györ ce dimanche.

Handball-Ivana-Kapitanovic-Metz-2018-2019

 

Györ gère son affaire et défendra sa couronne

Les Hongroises ne gâchent pas la fête et devant 12 000 spectateurs se qualifient tranquillement et avec maîtrise pour la grande finale. Amandine Leynaud (en photo ci-dessous) et Györ se sont offerts un récital devant les Norvégiennes de Vipers Kristiansand (31-22). Seule l’expérimentée Katrine Lunde (12 arrêts) permettait à son équipe de ne pas prendre totalement l’eau (pour ne pas dire plus) tant la domination de Györ apparaissant comme une évidence ! Leynaud était sur sa lancée de son excellente saison et se faisait un plaisir de mettre les artilleuses adverses dans le dur. Les Amorim, Mork, Gorbicz, Brattset s’en donnent à coeur joie et au repos le doute n’était plus permis (18-8). Une bonne gestion des cadres en seconde mi-temps côté hongrois et plus grand chose à signaler dans les 30 minutes suivantes (23-14 / 30-19). Györ impressionne toujours et n’est plus qu’un 60 minutes d’un nouveau titre de champion d’Europe qui viendrait enrichir sa collection et rajouter un nouveau trophée de plus histoire de montrer qui est bien le patron !

 

Amandine-Leynaud-France

Sébastien Ribstein pour Hand Day