Dernière journée du tour principal et bilan mitigé pour nos clubs français dans deux matchs sans enjeux notables, si ce n’est finir au mieux avant les quarts de finale pour Metz et le retour en championnat de France pour Brest.

Handball-Xenia-Smits-Metz-2018-2019

Metz sur courant alternatif

Metz n’est plus invaincu dans ce tour principal et pour cette dernière s’incline de 3 buts au Danemark du côté de Copenhague (33-36). Un revers sans conséquence avec des messines qui concluent le tout par une première place et les Roumaines du CSM Bucarest lors des quarts de finale de l’épreuve. Le Final 4 passera donc par cette étape face au collectif des Carpates pour Metz qui une fois de plus nourrira des ambitions légitimes pour passer un nouveau cap dans cette Ligue des Champions et enfin valider son voyage vers Budapest en mai prochain. Pour cet ultime voyage en Scandinavie les joueuses d’Emmanuel Mayonnade en deux temps restent aux basques des danoises (9-9) avant de passer la vitesse supérieure (15-12) et conserver une marge d’avance au moment de la pause (17-15). Sans Grâce Zaadi non entré en jeu, un second acte très prolifique en but et les Messines craquent au cours du dernier quart d’heure (20-22 / 26-31 / 33-36). Les temps morts posés par le coach messin et les changements tactiques n’ont pas permis à Xenia Smits (8 buts) et ses camarades de revenir dans cette partie et maintenant il va falloir se reconcentrer sur la double confrontation contre Bucarest. Un adversaire  que l’on connaît bien en Lorraine après que les Roumaines avaient privé les championnes de France du dernier carré la saison dernière.

Handball-Jovana-Stoiljkovic-Brest-2018-2019

Brest ne termine pas complètement bredouille

Un cas de figure identique en Bretagne avec un match sans enjeux mais l’envie et la volonté de finir la tête haute pour Brest qui accueillait les Monténégrines de Buducnost (3èmes du groupe) dans son Arena. Une équipe Slave qui s’était permise (avant le match à Copenhague) d’être la seule équipe à dompter Metz dans son antre de Podgorica en novembre dernier (23-19). Malgré une dernière place du groupe et toujours un collectif amputé de Gullden, Darleux, Idehn et Mangue, les Brestoises n’en terminent pas sur une victoire mais arrachent au moins le nul par un dernier but de la slovène Ana Gros (22-22). La seule chose qui peut nous faire rester sur notre faim malgré tous ces paramètres, venait de la longue liste de cadres absents côté monténégrin (De Paula / Raicevic / Jaukovic….) même si Katarina Bulatovic (5 buts) ou la gardienne Marina Rajcic présentes. Bref, les Brestoises ont le mérite sans complexe de s’octroyer les commandes (+2) avant de retomber dans les travers constatés lors des dernières semaines. Du coup le match prend une autre tournure et Buducnost reste dans le coup (13-13 MT) et les échanges se résument à un yoyo entre les deux équipes tout au long du second acte. Menés de 2 buts (20-22), Amandine Tissier et les Brestoises vont sauver les apparences et finir sur ce score de parité.

Le tableau des quarts de finale (match aller du 5 au 7 avril et retour du 12 au 14) sera le suivant : 

  • CSM Bucarest (Rou) – Metz (Fra)
  • Odense (Dan) – Györ (Hon)
  • Ferencvaros (Hon) – Rostov (Rus)
  • Buducnost (Mon) – Kristiansand (Nor)

Sébastien Ribstein pour Hand Day