Fortunes diverses pour nos 2 clubs français avec une démonstration de la part de Metz devant Copenhague (36-24) tandis que Brest sans démériter s’incline d’une courte tête à Buducnost (27-28). Le ciel se dégage de plus en plus pour les Messines qui valident leur présence au stade des quarts de finale de l’épreuve et pour les Brestoises c’est une toute autre histoire.

Handball-Metz-Odense-2018-2019

Que dire de la nouvelle prestation de Metz ? Une belle copie rendue par les championnes de France qui devant leur public mettent un point d’honneur de jouer avec sérieux pendant l’heure de jeu réglementaire. Le résultat parle de lui même face aux danoises de Copenhague (36-24) et il a également la manière avec offensivement des attaques bien construite et qui font mouche (5-2 / 12-7 / 15-11). Ne pas oublier la défense messine qui fait le job et le tandem Ivana Kapitanovic (8 arrêts) / Laura Glauser (11 arrêts) est très performant pour maintenir la pression face aux tireuses danoises pendant 60 minutes. Un écart de 6 longueurs au repos (19-13) et la suite se déroule sur le même rythme avec ce +10 (28-18) qui sonne si bien. Il y eut bien un petit relâchement qui ne va pas durer bien longtemps pour mettre un léger doute dans la tête des joueuses d’Emmanuel Mayonnade qui soignent la dernière touche pour finir proprement devant un adversaire scandinave qui comptait pourtant dans son effectif des Bont, Dulfer, Alm et autre Nielsen mais sans importance pour les Messines (30-20 puis 36-24 SF). Désormais le billet pour le quart est en poche et il reste à bien finir ce tour principal au meilleur rang possible.

Brest n’a pas à rougir de sa prestation au Monténégro mais avec cette nouvelle défaite concédée du côté de Buducnost (27-28), les Brestoises ont très certainement manqué définitivement leur ticket pour les quarts de finale. Dommage au bout du compte que le BBH ait été à réaction pour ce match couperet et ces différents temps faibles se sont avérés hélas fatals au décompte final. En face il y avait du répondant avec Jaukovic (12 buts) et la gardienne Zoqbi De Paula qui vont tenir le jeu monténégrin. Un premier acte qui se résume à une course poursuite des filles de Laurent Bezeau (3-3 / 3-7 /12-15 MT). L’espoir va renaître tel le Phénix avec quelques arrêts signés de la suédoise Filippa Idehn, Amandine Tissier (6 buts) mène parfaitement le jeu pour non seulement trouver les espaces et servir dans le bon tempo ses arrières et pivot. Le BBH va remonter la pente (-4) mais trop tard notamment dans une fin de match sous tension avec ce but de retard qui va sonner le glas des espoirs pour Allison Pineau et ses camarades. Oui dommage…

Enfin dernière rencontre de ce groupe avec le succès des russes de Rostov qui sans la gauchère Anna Vyakhireva dont la saison est terminée dans la salle d’Odense (30-26). 

Sébastien Ribstein pour Hand Day