Les parisiens vainqueurs des tunisiens de l’Espérance de Tunis dirigé par l’ex barjot Denis Lathoud affronteront ce mardi en demi-finale les polonais de Kielce dans un remake de la dernière ligue des champions masculine.

D’ores et déjà pas de Mikkel Hansen face aux polonais puisque le danois champion olympique sera suspendu après son carton bleu reçu contre Tunis. Les hommes de Noka Serdarusic souffrent en début de partie et doivent s’employer face à un Mahmoudi de gala avec 13 réalisations à son actif. Sans Abalo et Kounkoud blessés, mais avec le jeune Edouard Kempf sur l’aile, le PSG recolle en trouvant son salut par l’allemand Gensheimer avant que Kempf n’inscrire le 21’ et dernier but de la première période avec 3 buts d’avance pour l’équipe de la capitale (21-18). Progressivement la défense parisienne se règle en profitant des parades du slovène Skof (24-20), mais Tunis reste dans le coup (27-28) et encore un bon quart d’heure de jeu. Uwe Gensheimer est toujours là, Narcisse trouve la faille, le gaucher Nedim Remili (7 buts) et à l’aise au tir comme à la passe et enfin Paris creuse l’écart (31-27 puis 38-30). Une fin de match totalement en faveur du champion de France qui signe un 5/0 et se qualifie en demi-finale.

Les stats parisiennes : Skof (10 arrêts) et Omeyer (1 arrêt) ; Gensheimer 10 dont 2p, Mollgaard 1, Accambray 1, Stepancic 3, Remili 7, Kempf 4, L.Karabatic 3, Narcisse 4, Nielsen 3 et N.Karabatic 3.  

© IHF

Le Vive Tauron Kielce remportait en fin de matinée son match face aux brésiliens de Taubate (33-30) et les hommes de Talant Dujshebaev retrouveront donc les équipiers de Nikola Karabatic en demi-finale. L’autre rencontre verra le Füchse Berlin vainqueur du Lakhwiya de Bertrand Roiné (27-25) affronter les qataris de Al Sadd qui n’ont fait qu’une bouchée de Sydney (34-18).

AR pour Hand’Day