Ouverture des portes pour ce championnat version 2019/2020 et plusieurs sérieux candidats se sont montrés sous leur meilleur jour ! Gros plan sur la démonstration produite par Limoges du côté de Sélestat, sans oublier Pontault-Combault et Cesson les deux anciens de la Lidl Starligue qui confirment leurs prétentions. Une prochaine journée dont le programme s’avère une fois de plus alléchant. 

Handball-Ingars-Dude-SAHB-LH78-2019-2020

 

Pour cette entrée en matière, nous mettons à l’honneur la rencontre entre Sélestat et Limoges. D’un côté un SAHB qui avant que l’on parle de prochain fusion avec le voisin Strasbourg souhaite repartir de bonnes bases et pourquoi pas retrouver les playoffs. De l’autre, Limoges qui ne ménage toujours pas ses efforts pour construire un collectif digne de figurer parmi les meilleurs et préparer le terrain pour la Lidl Starligue. En attendant, les hommes de Tarik Hayatoune ne sont pas fait de grosses frayeurs pour leur premier voyage en Alsace. Un Yassine Idrissi de gala qui va faire proprement le boulot et se charge de remettre de l’ordre dans la maison. En face, les tireurs du SAHB que ce soit longue distance ou non, butent sur le portier limougeaud et rapidement, on sentait une mauvaise soirée s’annoncer. Thomas Cauwenberghs et Camara se chargent bien de remettre un temps leur équipe à flot (-1) mais Limoges accélère à nouveau et creuser à nouveau l’écart avant de prendre le chemin de son vestiaire (16-11 MT).

Idrissi et Limoges au top, Sélestat sans solutions

Le cavalier seul de Limoges va bel et bien se poursuivre en seconde mi-temps avec toujours les mêmes ingrédients. Une défense solide et qui gère parfaitement les duels avec les attaquants alsaciens, une attaque qui ne commet que peu de fausses notes, à l’image de Baptiste Malfondet (7 buts) et d’Antoine Léger (7). Un collectif parfaitement huilé et qui apporte du danger sur les différents postes avec également l’apport du puissant Yosdany Rios ou du pivot Juan Andreu dont le travail au sein de la défense alsacienne porte très souvent ses fruits. Dans ces conditions, difficile de lutter pour Sélestat qui tente de soutenir la comparaison, sans succès hélas ! Nicolas Schneider (5 buts) donne de sa personne mais bien trop seul et peu aidé par certains cadres, hors du coup ce vendredi soir. Au final, l’addition est lourde côté SAHB mais qui reflète parfaitement la différence entre ces deux formations. Les Limougeauds n’ont que très rarement desserré leur étreinte et repartent d’Alsace avec le sourire (21-16 / 28-20/ 31-23 SF). La confirmation est donc attendue dans le camp des équipiers de Romain Ternel et dans l’autre, un voyage périlleux s’annonce pour les Sélestadiens en visite du côté de Nancy ! 

 

Retrouvez l’album de cette rencontre par Luca Jordhery présent du côté de Sélestat : 

https://www.facebook.com/HandDay/photos/?tab=album&album_id=2528405650535974

 

Handball-Thomas-Cappella-SAHB-LN78-2019-2020

 

Cesson et Pontault se préparent pour leurs retrouvailles 

Sur la Côte d’Azur, les Bretons ne sont pas venus pour visiter cette belle région et repartent avec une solide victoire dans les valises (27-19). Nice n’a pu contester la mainmise de son adversaire sur ce premier rendez-vous de la saison. Allan Villeminot (6 buts) et Cesson abordent comme il se doit ce championnat avant de recevoir Pontault-Combault. Les Pontellois repartent pour une saison dans cette seconde division et espèrent bien retrouver l’élite au terme de celle-ci. Pour l’heure, ce fut la venue de Saran pour les hommes de Cherif Hamani et premier succès (29-26). Cette affiche tourne d’abord en faveur des Saranais emmenés par l’expérimenté Chema Rodriguez (6 buts), avant que le PCHB ne lance la machine. Deux buts d’avance au repos (14-12), deux cartons rouges (fort heureusement sans incidence) et une équipe de Pontault qui ne va pas ménager ses efforts pour laisser son adversaire à distance. Le choc contre Cesson devrait tenir ses promesses !

 

Cavalier seul de Valence, Dijon et Nancy se neutralisent 

Le duel de promus entre Valence et Besançon va tourner court avec la large victoire des Drômois, tout simplement en tête du début à la fin (27-14). Une bien mauvaise soirée pour les Bisontins privés de l’arrière Mané et en échec total… 

Une soirée animée du côté de Dijon pour la réception de Nancy avec 2 cartons rouges, les entraîneurs sanctionnés d’un avertissement voir plus et au final ce score de parité (24-24). Si les deux équipes se tiennent tête (11-11 MT), les Dijonnais peuvent pester d’avoir perdu le fil avec une victoire qui s’offrait pourtant dans ce second acte (+4). Nancy peut souffler avec ce partage des points après avoir couru au score et finalement ramené un résultat de Bourgogne. 

 

Massy et Arthur Muller voyagent bien, Cherbourg prend son temps

Massy dont on attend beaucoup cette saison, se rendait vers Billère. Les Massicois et leur bras Arthur Muller auteur de 11 buts se détachent en fin de première période et s’offrent un premier matelas de 4 unités (18-14). L’espagnol Eduardo Reig-Gullen (8 buts) tente bien de ramener les locaux eu jeu avant que le MEHB toujours par l’intenable Muller et un Nicolas Gauthier (13 arrêts) auteur d’une grosse seconde mi-temps, ne mettent tout ce petit monde d’accord (30-26 SF).

Enfin pour conclure, Cherbourg accueillait Strasbourg désormais sous la direction de Denis Lathoud. Dans son antre de Chantereyne, le JSC va tout d’abord voir les visiteurs s’accrocher et garder le contact au terme du premier acte (10-10). Les Strasbourgeois restent encore dans le coup un bon quart d’heure avant de déposer les armes. La fougue normande va faire la différence avec l’aide précieuse des recrues pour finir en roue libre la fin de match et signer cette victoire de 7 longueurs (30-23). 

 

Le programme de la seconde journée

 

  • Grand Besançon – Cavigal Nice (Ven 20h15)
  • Cesson-Rennes – Pontault-Combault (Ven 20h30)
  • Strasbourg – Billère (Ven 20h30)
  • Limoges – Cherbourg (Ven 20h30)
  • Grand Nancy – Sélestat (Ven 20h30)
  • Saran – Dijon (Ven 20h30)
  • Massy – Valence (Sam 20h30)

Sébastien Ribstein pour Hand Day