Une nouvelle rubrique qui voit le jour dans nos colonnes ! Pour ouvrir le bal, partons à la découverte de Yann Bourrel. Installé depuis plusieurs années du côté d’Aix en Provence, Yann occupe le poste de Kiné/Ostéopathe au sein du PAUC Handball. L’occasion de parler sans détour de sa profession, de son rôle au sein du collectif dirigé par Jérôme Fernandez, son parcours et une rubrique dédiée à notre invité : Parole d’expert ! Tout un programme que nous vous laissons découvrir. 

Handball-Yann-PAUC-Handball

 

Un ton détendu et en toute décontraction, nous sommes partis à la rencontre de Yann Bourrel qui occupe la fonction de Kiné/Ostéopathe au sein du club d’Aix en Provence. Malgré un agenda bien chargé tout au long de la saison, Yann prend le temps de revenir avec nous sur son métier et son parcours : “Yann Bourrel, 43 ans, j’ai commencé par fréquenter le monde du football, en France, puis en Italie. J’ai beaucoup déménagé, jusqu’à me baser, à Aix où j’occupe le poste de Kiné/Ostéopathe au sein du club d’Aix depuis maintenant 8 ans.”

Yann va passer tout près d’une carrière de footballeur qui lui tendait les bras avant que de nombreuses blessures soient le déclic pour le choix de sa future profession. “ J’ai eu la chance de jouer au Milan AC, de fréquenter de grands joueurs alors que je jouais en espoir.” Pour les fans de foot, on parle de joueurs tels que Franco Baresi, Paolo Maldini, Ancelotti, Frank Rijkaard, Gullit, Van Basten, Jean-Pierre Papin, et bien d’autres …

Au contact de ces idoles de jeunesse, tout prédestinait Yann à pratiquer à haut niveau le ballon rond avant qu’une énième blessure à la cheville lors d’un duel avec Boban, s’avère décisive pour la suite. “La prise en charge de cette blessure par le staff des pros (kiné, ostéo, médecin) a été un déclic pour moi. Un monde à part, j’ai compris pourquoi le Milan AC était un des meilleurs clubs du monde ! Un club cohérent, à tous les niveaux, ils prenaient les meilleurs dans toutes les catégories : pour s’occuper du gazon, pour le staff médical… Dès lors, je savais ce que je voulais faire, à défaut de pouvoir pratiquer le football à haut niveau, je voulais devenir Kiné/Ostéo ” .

Yann est maintenant Kiné/Ostéo, et il tient à ce titre ! Il exerce en partie son métier auprès des joueurs du PAUC. “Je travaille dans mon cabinet et je m’occupe également des joueurs d’Aix. L’ambiance, l’arena, les joueurs… Je soigne des joueurs que je connais depuis 8 ans … C’est la famille ! Mon travail est reconnu par le staff et les joueurs et c’est vraiment épanouissant sur le plan professionnel et humain.”

 

Handball-Yann-Bourrel-PAUC

 

Depuis maintenant 8 saisons, Yann n’hésite pas à emmener son propre matériel, même en stage pour rester au plus proche des joueurs et amener le meilleur soin possible. “Même les joueurs sont surpris de me voir arriver avec tout mon matériel en stage! C’est le petit bémol dans le handball, les clubs ne sont pas encore prêts à investir pour aider les Kinés à accompagner au mieux les joueurs, ça viendra ! Notre rôle est très important mais parfois, sous exploité… On doit faire par moment du bricolage et c’est bien dommage. Notre travail est fondamental et heureusement que Jérôme Fernandez (qui a eu recours à mes soins lorsqu’il était joueur) le sait bien, il me fait entièrement confiance et connaît l’importance du rôle de Kiné/Ostéo au sein d’une équipe de haut niveau. Que du bonheur de travailler avec lui, mais aussi avec Alexandre Pongerard (préparateur physique du PAUC) avec qui je suis en étroite relation.”

Il sait également que les professions de Kiné et Ostéopathe sont indissociables « Avoir les 2 casquettes est un vrai plus car parfois pour être efficace il faut absolument mélanger la kiné et l’ostéo. On a aussi un autre rôle important, on est le relai entre les joueurs et le médecin « 

Yann trouve aussi le temps de se former en permanence pour être toujours au top de son métier: “Mon agenda est bien rempli car en plus des soins, je pars souvent en formation les week-end tout au long de l’année et même parfois pendant les vacances ! Sans compter les différents colloques en Europe (Italie, Hollande…) ou au sein des clubs de différents horizons tels que le Matra Racing dernièrement.” De plus Yann donne également des cours à l’université de Nice et celle d’Avignon. Des journées longues et chargées avec toujours la même passion qui l’anime.

 

Handball-Yann-vous-raconte

 

PAROLE D’EXPERT : Yann vous raconte !

La tribune libre de notre ami Yann Bourrel qui va vous parler chaque mois de différents sujets qui lui tiennent à coeur. A consommer sans modération !

CONSEILS DE DÉBUT DE SAISON

  • Attention aux nouvelles chaussures … et aux ampoules ! Pensez à mettre de la crème NOK ou de la vaseline sur les zones de frottements. Il faut toujours garder ses vieilles chaussures de l’année dernière, et alterner les 2 pour « casser les nouvelles »… 

 

  • Attention au footing sur terrains accidentés car les handballeurs sont habitués à jouer en salle, sur terrain instable, ils peuvent se faire de petites entorses de cheville. De même, évitez le foot de reprise sur herbe, ça fait plaisir mais il y a quasiment à chaque fois une entorse (désolé il fallait le dire)

 

  • Attention aux blessures musculaires ou aux tendons qui sifflent si vous allez faire une activité de cohésion en montagne ou dans des dunes de sable (course avec beaucoup de dénivelé) cela fait trop de travail musculaire excentrique (en plus des ampoules ;)).

  

  • Attention aux blessures aux mains ou ampoules si vous faites de l’accrobranche ou de la via ferrata, pensez à prendre des gants ! Pensez protéger vos doigts contre la colle du ballon à la reprise, car la peau s’arrache souvent aux mêmes endroits.

  

CONSEILS DU JOUR POUR L’ÉCHAUFFEMENT

 Pour un bon échauffement, n’oubliez rien :

 

  • Les pivots articulaires sont très importants
  • Une bonne activation musculaire du CORE,  ne pas oublier les fessiers , ischios , quadriceps 
  • Les exercices de proprioception
  • Préparez bien vos épaules, il faut monter en charge progressivement. Un programme adapté d’échauffement de l’épaule sera fondamental, et les routines de passes en binôme également.
  • Éviter de « se chauffer » à la fin de l’entraînement avec des shoot au post ou des concours de pénalty interminables…

 

ET ENFIN, APRÈS l’EFFORT, LE RÉCONFORT :

 La récupération est fondamentale :

 

  • Prenez du temps pour vous étirer après chaque entraînement
  • Une séance avec un Kiné ostéopathe pour débloquer les restrictions de mobilité (épaules, hanches, bassin…) et pour les massages de récupération. Si le Kiné a un game ready ou bien des bottes de pressothérapie c’est le luxe.
  • L’eau froide diminue la sensation de courbature et donne les jambes plus légères. Il faut absolument vous organiser pour avoir au minimum une poubelle remplie d’eau avec des bouteilles d’eau glacée. Et si vous avez un plus gros budget vous pouvez investir dans des bains d’eau froide. L’eau doit être entre 8 et 10 degrés et vous devez y rester pendant plusieurs minutes ( ça dépend des joueurs 😉 A répéter  plusieurs fois.
  • Pensez à mettre vos chaussettes de récupération
  • Et pour finir n’oubliez pas que le meilleur truc à faire pour récupérer … c’est  dormir !!!

 

Merci de votre attention et à très vite. Bonne reprise à toutes et tous bien entendu (sourire)

Un grand merci à Yann de nous avoir accordé de son temps et que nous retrouverons très prochainement pour le tome 2. A bientôt avec toujours notre Kiné/Ostéopathe préféré ! (crédit photo : PAUC Handball)

Sébastien Ribstein pour Hand Day