Un match d’ouverture n’est jamais simple à gérer avec différents aspects mais les Bleuettes ne gâchent pas l’occasion et l’emportent sur le Monténégro (20-16). Les joueuses de Laurent Puigsegur vont enchaîner ce mercredi avec la Tunisie dominée dans les grandes largeurs par la Corée du Sud.

Handball-France-Montenegro-mondial-2018-02

Les puristes peuvent mettre en avant les échecs à la finition dans les différents face à face avec la gardienne monténégrine mais l’équipe de France a répondu présente pour son entrée en matière devant un adversaire qui n’a jamais lâché l’affaire. Un visage connu d’ailleurs sur le banc du Monténégro avec Bojana Popovic aux commandes de la sélection U18. Une grosse densité défensive autour du duo de gardiennes tricolores (Laura Portes / Floriane André) et c’est dans ce secteur que les françaises vont construire leur succès (+4). Un mérite d’autant plus pour important contre un adversaire qui bénéficiait du renfort d’éléments de l’effectif U20 et d’autres ayants déjà porté les couleurs de l’équipe senior. Cela rajoute vraiment une connotation encore plus positive quant à la prestation tricolore sur cette entame de compétition. Maintenant il faut confirmer contre la Tunisie pour la suite de ce mondial et peaufiner les différents réglages surtout en prévision de retrouver l’Espagne un autre “gros morceau” du groupe ce vendredi.

Handball-France-Montenegro-mondial-2018

Tout comme ses aînées, la défense est la clé de voûte du collectif de Laurent Puigsegur qui a pu s’appuyer sur la prestation de André en première période puis Portes dans la seconde pour faire passer une mauvaise soirée aux monténégrines. Si la France par moment à manque quelque peu de percussion dans ses choix offensifs, les joueuses de Popovic vont buter sur les deux derniers remparts tricolore pendant toute une heure. Un début poussif et un duel intense entre les deux nations (4-4) puis on règle progressivement la mire et André se charge de faire la différence pour offrir un break aux françaises qui se matérialise de 3 longueurs (7-4 puis 9-6). Seconde mi-temps qui confirme la tendance et sans oublier quelques belles phases conclues par Suzanne Wajoka (photo du haut) voir Soralie Moore pour affiner un peu plus la domination tricolore (17-11, 53’). L’affaire était entendue et on va assister à la petite révolte des monténégrines qui n’ont jamais baissé la tête pour réduire l’addition finale. La victoire était au rendez-vous ce mardi soir et dans ce groupe D, la Corée dominait en début milieu d’après-midi la Tunisie (45-27) puis pour finir la soirée, l’Espagne en toute logique remportait son affaire face au Kazakhstan (39-21).

Sébastien Ribstein pour Hand Day