Les Hongroises succèdent au Danemark dans ce palmarès et deviennent ce 14 juillet championnes du Monde junior. Ce fut certes plus compliqué que lors du match de poule mais une fois encore la Norvège n’a pu contrecarrer les plans Magyars et devant son public les équipières de Noemi Hafra peuvent brandir fièrement ce nouveau trophée. Un vent nouveau dans les années futures pour la Hongrie ?   

Handball-Hongrie-U20

Pour conclure cette quinzaine mondiale, la grande finale qui voyait Hongroises et Norvégiennes se retrouver après avoir vu en phase de poule, l’équipe Magyar dominer les Scandinaves. Cette fois, la donne était différente avec en perspective cette couronne mondiale et le nombreux public (6500 spectateurs) ne fut pas déçu du spectacle. Le décor était planté et rapidement la Hongrie imprégnait sa marque (4-1), le temps pour la Norvège de dérouler son jeu pour reprendre les devants (6-5). Une fin de mi-temps en faveur des Nordiques qui conservent une petite marge d’avance de 2 unités (12-10). Le suspense va continuer de battre son plein avec le retour des locales (17-17) après 40 minutes de jeu. Les deux gardiennes (Gronlund et Suba) assurent le show avant le dénouement finale qui intervient au quart d’heure avec un temps fort décisif dans ce match qui voit les Magyars dominer leur sujet (22-18, 25-20, 27-21). La Norvège ne s’en relèvera pas et tombe une seconde fois dans cette compétition face à son bourreau attitré. Malheureuse en 2016 échouant au pied du podium lors de l’Euro jeune, la Hongrie peut désormais arborer un joli sourire et un beau trophée de championne du monde.

En milieu d’après-midi, les Pays-Bas se sont imposées face au Danemark pour remporter la 5ème place (32-28). La petite finale qui mettait aux prises la Russie à la Corée va finalement sourire aux Asiatiques malgré 4 buts de retard dans cette partie et le bronze va récompenser les Sud Coréennes qui après avoir éliminé les championnes du monde Danoises, accrochent les vices championnes du monde et d’Europe à leur palmarès (29-27). Une belle revanche après avoir été dominé en poule par cette même Russie.  

Au niveau des récompenses individuelles, la Corée est une fois de plus à l’honneur avec la demi-centre Song élue meilleure joueuse de ce mondial et l’on retrouve trois Hongroises dans cette équipe type.

Ailière gauche :  Emma Friis (Danemark)

Arrière gauche : Noemi Hafra (Hongrie)

Demi-centre :  Henny Reistad (Norvège)

Arrière droite : Line Ellertsen (Norvège)

Ailière droite : Dorottya Faluvegi (Hongrie)

Pivot : Noemi Pasztor (Hongrie)

Gardienne : Polina Kaplina (Russie)

Meilleure buteuse : Helena Paulo (Angola) 73 buts

MVP :  Hyesoo Song (Corée du Sud)

Sébastien Ribstein pour Hand Day