C’est certain, ce résultat n’efface pas et de loin la cruelle désillusion du quart de finale mais les Bleuettes ont montré de l’envie et une belle combativité pour dominer l’équipe des Carpates et se consoler quelque peu (30-24). Comme la célèbre chanson d’Alain Souchon “Les regrets” vont encore être dans les esprits de cette belle génération championne d’Europe qui disputait sa dernière grande compétition jeune et vraiment on pouvait attendre une médaille qui restait dans les cordes de nos françaises. La loi du sport reste la même pour tous et toutes avec une dernière victoire pour laisser la France finir au 7ème rang sans oublier son parcours dans cette compétition et les années précédentes.

Handball-Roxanne-Frank-France-Roumanie

Eric Baradat donnait en toute logique du temps de jeu à toutes ses ouailles pour conclure ce mondial Hongrois et au final, l’équipe de France rendait une copie propre pour remporter la 7ème place aux dépens de la Roumanie (+6). Défaites la veille contre les Pays-Bas, les françaises ne vont pas se montrer avares dans l’effort pour dominer la formation des Carpates en mettant 10 minutes pour prendre leurs marques et passer la vitesse supérieure. La gardienne bisontine Roxanne Frank (en photo) lance les hostilités puis ses camarades lui emboîtent le pas (6-5, 9-5, 14-8). Le danger vient de partout aussi bien de loin, que de prêt voir sur les ailes pour permettre de conserver un bon matelas jusqu’au repos (16-11).

Les 30 minutes suivantes restent placées sous le signe de l’offensive autour des Ekoh, Mazens, Plotton et autres Blonbou pour mettre un coup supplémentaire sur la tête des Roumaines (20-14, 26-19, 29-21). L’écart est quelque réduit au sortir d’un 3/0 mais jamais l’équipe de France n’a laissé le doute s’installer et avec sérieux termine sur cette note positive. Une 7ème place qui n’était pas vraiment le rang ou l’on attendant les Bleuettes mais maintenant il va falloir tourner la page avec des hauts et des bas, sans enlever le parcours de cette belle génération qui va maintenant “passer” un cran supplémentaire dans le monde des seniors. En tout cas, merci pour tout mesdames et au plaisir de vous revoir au sein de vos équipes respectives.

Sébastien Ribstein pour Hand Day