Troisième rencontre dans ce mondial et troisième succès de l’équipe de France qui prend le pas sur l’Espagne (29-25). De quoi bien préparer les deux dernières échéances de ce premier tour, la confrontation au Kazakhstan ce samedi (16h) puis à la  la Corée du Sud lundi prochain (14h), l’adversaire numéro un dans ce groupe.

France-Espagne-Mondial-2018-U18_GF

La France, fidèle à elle-même, va prendre l’ascendant sur les Espagnoles en s’appuyant sur l’efficacité de la pivot Pauletta Foppa (7/10 au tir), malgré quelques temps faibles sans conséquence. Pour contrer la mécanique ibère, il ne faut pas balbutier son handball face à un adversaire capable de monter rapidement les ballons et de s’infiltrer dans les espaces d’une défense tricolore parfois perméable. Un petit temps d’adaptation lui est nécessaire (4-3) avant de trouver sa pleine mesure grâce à l’excellent travail de Foppa, et en attaque, grâce à une mécanique bien huilée (12-7, 23’). Malgré quelques ballons perdus dans la précipitation, les filles ont à cœur de bien faire et prennent le match à leur compte. Cela se traduit par un beau matelas de 4 buts (15-11) au moment de rejoindre les vestiaires.

Les gardiennes très brillantes lors des deux premières rencontres sont un peu moins en vue. La reprise du second acte  est ponctuée de plusieurs échecs offensifs dans le camp français. L’Espagne profite du coup de mou temporaire des filles de Laurent Puigségur (16-16). Un temps mort judicieux posé par le technicien des Bleuettes va avoir l’effet escompté et remettre ses joueuses sur les rails. La puissance et le punch de la base arrière apporte un peu plus d’air. Le jeu redevient percutant dans tous les domaines et permet de sonner la charge(23-17). La France reprend les commandes de la partie (26-21). Il n’y a dès lors plus rien à craindre et c’est tout en maîtrise que les Tricolores rendent leur copie, remportant la victoire et scellant leur qualification, sur le score de 29 à 25.

Maintenant que la route est déjà bien déblayée, il importe de poursuivre sur cette dynamique face au Kazakhstan, en restant prudent mais conscient que l’adversaire du jour reste largement à la portée des équipières d’Audrey Dembelé. On aura un œil sur le match Corée du Sud – Espagne qui pourrait être plus disputé que prévu. En effet, si jusqu’ici la formation asiatique s’est montrée très solide en dominant facilement les adversaires rencontrés, nous pouvons présager d’un scénario bien différent !

Résultats de la 4ème journée : France – Espagne 29-25 ; Corée du Sud – Monténégro 37-24 ; Tunisie – Kazakhstan 36-26.

Classement : 1. Corée du Sud (6 pts), 2. France (6), 3. Espagne (3), 4. Tunisie (2), 5. Monténégro (1), 6. Kazakhstan (0)

Sébastien Ribstein pour Hand Day