Le grand jour de la rentrée des classes avec la première journée de Lidl Starligue de cette session 2019/2020 ! Paris tout comme Montpellier rentrent parfaitement dans leur sujet en dominant respectivement Istres et Créteil. Deux succès à l’extérieur de la part de l’USAM Nîmes et du Pays d’Aix qui gèrent parfaitement leur voyage respectif vers Ivry et Chartres. Le match à suspense est venu de la ville rose avec un Fenix Toulouse sur courant alternatif et qui s’est fort heureusement épargné le mauvais scénario grâce au jeune Nori Benhalima le fossoyeur de Saint-Raphaël. 

Handball-Hugo-Descat-MHB-USCHB-2019-2020

 

Journées portes ouvertes en Provence et dans l’Hérault

Pour le grand retour du championnat de France, le champion en titre Paris se rendait en Provence pour y retrouver Istres dont l’objectif sera de prendre rapidement les points importants pour s’éviter des frayeurs inutiles. Pour cela il faudra attendre les prochaines journées car face aux hommes de la capitale, les Istréens se sont battus avec leurs armes mais sans inquiéter l’ogre parisien. Hormis Vincent Gérard, le banc parisien a pu pleinement s’exprimer sur cette première sortie de la saison pour un succès logique au buzzer final (35-25 ; 17-11 MT). Nikola Karabatic et ses partenaires se sont offerts une belle soirée, tout comme Montpellier qui n’a pas failli pour la venue du promu Créteil.

Les Montpelliérains sans se poser trop de questions, dominent leur sujet devant des Cristoliens bien trop tendre en seconde période. Résultat, les contres se succèdent avec en solide finisseur un certain Hugo Descat (12 buts) qui se rappelle aux bons souvenirs de ses ex équipiers. Une addition lourde au final pour les hommes de Pierre Montorier (-11) qui se sont fait bousculer au retour du vestiaire, sans pouvoir inverser la tendance. Un scénario quasi identique du côté du Phare de Chambéry avec un match à sens unique des Savoyards pour la réception de Tremblay en France (33-25 SF). Julien Meyer rassure sa défense et se montre très en forme sur sa ligne, tout comme Fahrudin Melic, le sérial buteur chambérien avec 9 réalisations. De quoi entrer pleinement dans ce championnat version 2019/2020 pour les hommes d’Erick Mathé.

L’album photo de la rencontre entre Montpellier et Créteil par Serge Tabarracci, c’est par ici : 

https://www.facebook.com/pg/HandDay/photos/?tab=album&album_id=2508458702530669

Handball-Emil-Nielsen-HBCN-USDK-2019-2020

 

Aix et Nîmes brillent à l’extérieur

Au chapitre des victoires à l’extérieur, le Pays d’Aix qui se veut une nouvelle ambitieux en championnat sans oublier la coupe d’Europe, cherche ses points chez l’autre promu Chartres (29-25 SF). Un premier acte serré et des Chartrains qui mènent un temps la danse puis réaction aixoise et une courte tête d’avance au repos (16-15). Le jeu s’équilibre toujours après la pause avant de voir les Aixois s’emparer des commandes et ne plus lâcher prise. Joze Baznik assure les parades décisives et devant les Ong, Goni, Larsen et consort se chargent du reste pour offrir ce premier succès de la saison. De quoi s’assurer d’un retour dans la bonne humeur pour Jérôme Fernandez et ses hommes. 

L’US Ivry espérait sans doute mieux pour la venue de l’USAM Nîmes mais doit concéder une première défaite devant son public (26-32). La faute à un début de partie totalement raté (1-7) et une course poursuite qui va s’avérer hélas vaine pour les Val-de-Marnais. Une excellente gestion de son effectif orchestré par Franck Maurice et les Gardois maintiennent à bonne distance les Ivryens au cours du premier acte (+6). La réussite était clairement dans le camp des Gardois avec comme meilleur exemple, le but d’Elohim Prandi au buzzer ! Les 30 minutes suivantes voient les rouges et noirs tenter de recoller au score par les arrêts de Mate Sunjic ou la puissance de Yoel Cuni et Benjamin Bataille. Malgré leurs efforts, les hommes de Sébastien Quintallet butent sur une Green Team sérieuse et appliquée. A l’image de son gardien Rémi Desbonnet, du gaucher Brasseleur ou d’un Rémi Salou diablement efficace avec 8 buts, Nîmes ne gâche pas sa partition et sans fausse note remporte son affaire.

 

Benhalima délivre Toulouse, Nielsen porte le H

Du suspense, il va y en avoir du côté de la ville rose avec tous les ingrédients qui vont tenir le public et les 2 équipes en haleine. Cependant, au vue de la démonstration d’un Fenix radieux, on ne pouvait se douter que le dernier quart serait aussi électrique ! Pendant un long moment les hommes de Philippe Gardent vont produire un jeu de qualité, argumenté par les nombreux arrêts du belge Lettens et des actions qui laissent sans voix SaintRaphaël. Le résultat parle de lui même avec un confortable matelas de 8 buts à la mi-temps en faveur des Toulousains (20-12). Un écart de 9 longueurs au plus fort de sa domination avant de voir subitement ce magnifique Fenix perdre ses ailes. Les Varois retrouvent leur souffle et non seulement reviennent au score et s’offrent une égalisation très inattendue grâce à Raphaël Caucheteux (32-32). Un dernier temps mort posé par Toulouse et 5 secondes de jeu. Voilà la donne et la jeune recrue Nori Benhalima débarquée de Chambéry va prendre le ballon et de très loin, réussir à tromper la vigilance du portier adverse pour donner la victoire aux siens (+1). Une joie légitime sur le visage des Toulousains qui laisse la déception se lire sur celui des Varois qui n’ont pas vu leurs efforts récompensés…

Enfin pour conclure la dernière rencontre entre le HBC Nantes et Dunkerque. Les Nantais débutent cet exercice par une victoire acquise notamment grâce aux nombreux arrêts de la recrue Emil Nielsen. Le jeune portier scandinave va clairement être l’homme du match et assurer le succès du H dans cette rencontre. Menant de 3 buts à la pause (14-11), les hommes d’Alberto Entrerrios qui devait faire sans son capitaine Rock Feliho, vont gérer la pression après le retour au score des Nordistes (17-17, 40’). Malheureusement pour l’USDK, les échecs sur l’imposant Nielsen et le duo Valero Rivera / Olivier Nyokas va remettre le collectif ligérien sur les bons rails (+4). La fin de rencontre n’échappe plus au H qui s’impose sur le score de 29 à 24.  

Retrouvez l’album de cette rencontre par Emmanuel Jarniou, présent du côté de Beaulieu : 

https://www.facebook.com/pg/HandDay/photos/?tab=album&album_id=2510572838985922

 

Pour finir, le but en image signé Nori Benhalima qui délivre le Fenix Toulouse contre Saint-Raphaël : 

 

Sébastien Ribstein pour Hand Day