Une seconde journée qui va tenir ses promesses et un trio de tête composé du Paris Saint-Germain, Nîmes et Aix. Chartres et Istres s’imposent à l’extérieur, tandis que Tremblay en France et Dunkerque se rassurent sur leurs terres. Pour cette nouvelle journée de Lidl Starligue, gros plan sur le match entre promu et au bout du suspense, Chartres cherche ses premiers points du côté de Créteil. Retour sur ce match sous tension par notre envoyé sur place.

Handball-Michael-Guigou-USAM-MHB-2019-2020

 

Chartres s’impose au mental

Un match à ne pas manquer entre les deux promus qui s’annonce déjà capital dans la course au maintien. Après sa lourde défaite la semaine dernière du côté de Montpellier, Créteil voulait se racheter devant son public. Pour cela, il fallait battre une équipe chartraine, qui a su montrer un beau visage la semaine passée, malgré la défaite face au Pays d’Aix. Les Franciliens ne pouvaient pas rêver d’un meilleur début de rencontre, qui ne laisse aucune chance aux visiteurs d’exister en ce début de période. Mené par le trio Robin / Molinié / Sissoko, l’USCHB ne laisse aucun répit aux coéquipers de Morten Vium. Au bout d’une dizaine de minutes, l’écart est déjà conséquent entre les deux équipes (7-1), mais le champion de Proligue n’a pas dit son dernier mot et trouve petit à petit des solutions. Malgré une belle remontée, les Cristoliens étaient intouchables au cours de ces 30 premières minutes et filent vers les vestiaires avec une avance confortable de 5 longueurs (16-11).

 

De la casse, Créteil cale et Chartres s’en sort bien

Au retour des vestiaires, changement de physionomie et les hommes de Pierre Montorier perdent de leur superbe, de minute en minute. Seulement 2 petites longueurs d’avance à la 40ème minute (18-16) ! Plus rien ne fonctionne pour les locaux qui perdent définitivement Etienne Mocquais (rouge) après un penalty en pleine tête du gardien adverse. Il n’en fallait pas plus pour relancer Chartres qui revient en jeu et égalise à 18 partout et les choses vont de mal en pis. Second carton rouge et cette fois c’est au tour du gardien Mickaël Robin de quitter le terrain, accusé d’avoir touché au visage William Benezit parti en contre attaque. Cela fait beaucoup ! Les Chartrains prennent l’avantage et ne vont plus lâcher leur affaire. Boiba Sissoko et ses camarades perdent pied, accumulent les tirs ratés mais tentent de s’en sortir tant bien que mal. 

Une fin de match stressante pour les deux équipes avec seulement un petit but d’écart en faveur des visiteurs. Créteil craque et Chartres engrange ses premiers points dans ce championnat et décroche une précieuse victoire chez l’un de ses concurrents direct (SF : 27-26). Second revers pour les Val-de-Marnais qui peuvent s’en vouloir d’être passé à côté de leur sujet dans cette deuxième mi-temps.

A Créteil, Laila El Guif

 

Handball-Julien-Rebichon-USAM-MHB-2019-2020

 

Paris assume son statut, Nîmes au courage et à l’envie 

La première affiche de la soirée du côté de Coubertin et qui n’échappe pas aux Parisiens ! Le champion de France retrouvait le HBC Nantes déjà amputé de plusieurs cadres et qui perdait ce mercredi soir, l’arrière Olivier Nyokas touché aux adducteurs. Emmené par Mikkel Hansen (9 buts) et la recrue Gudjon Valur Sigurdsson (6), le PSG ne manque pas sa première de la saison dans son antre de Coubertin pour le prendre le meilleur face au H (32-29). Direction le sud pour la seconde affiche et ce fut un duel de chaque instant entre l’USAM Nîmes et Montpellier. Le public du Parnasse a pu apprécier comme il se doit la performance de ces joueurs qui au finish, viennent à bout des Montpelliérains (25-24). Belle performance des deux gardiens (Desbonnet et Sego) et le MHB peut s’en mordre les doigts après avoir eu les cartes en main pour s’imposer dans le Gard (24-21, 54’). Une double infériorité numérique, une perte de balle et un dernier but signé Rémi Salou vont avoir raison des hommes de Patrice Canayer.

L’album photo de ce choc entre l’USAM et Montpellier par Serge Tabarracci présent dans le Gard : 

https://www.facebook.com/pg/HandDay/photos/?tab=album&album_id=2521273327915873

 

Handball-SRVHB-Istres-2019-2020

 

Dunkerque et Tremblay solides à domicile, Saint-Raphaêl trébuche

Retour au stade de Flandres pour Dunkerque qui recevait Ivry et cette fois les Nordistes attaquent leur sujet par le bon bout (+5). L’USDK ne gâche pas et met les ingrédients nécessaires pour garder les commandes jusqu’au buzzer final (26-22). Le même son de cloche du côté de Tremblay en France et son net succès acquis face au Fenix Toulouse (31-22). Patrice Annonay (16 arrêts) et les Tremblaysiens s’offrent un joli cavalier seul pour dominer des Toulousains hors sujet ce mercredi soir. 

Autre derby du sud entre Saint-Raphaël et Istres qui tourne en faveur des Provençaux qui gèrent au mieux la seconde mi-temps pour s’imposer dans le Var (33-29). Un nouveau revers pour les Varois et devant leur public qui laisse pour le moment sur sa faim les fans du SRVHB. Certes, une fois de plus un grand Raphaël Caucheteux avec 11 réalisations à son actif mais en face, il y avait du répondait avec un Mehdi Harbaoui brillant dans son rôle de dernier rempart. Les absences de Sarmiento et Lynggaard n’ont pas arrangé les affaires des hommes de Rares Fortuneanu, sans pour autant enlever aux Istréens leur excellente performance du soir qui permet aux hommes de Gilles Derot de s’offrir un retour tout sourire en Provence.

L’album de la rencontre entre Saint-Raphaël et Istres par Pauline Prade, depuis le Palais des Sports JF Krakowski : 

https://www.facebook.com/HandDay/photos/?tab=album&album_id=2521046187938587

Aix remporte le combat des chefs face à Chambéry

Pour finir, le choc du jeudi qui ne manquait pas de piquant entre le Pays d’Aix et Chambéry, deux formations dont on attend beaucoup cette saison ! Aix réussi une bonne opération non seulement comptable mais aussi au niveau moral après une prestation aboutie face aux Savoyards (29-28). Une victoire qui permet aux hommes de Jérôme Fernandez de prendre place au sein du top 3. Nicolas Claire a justifié le choix de ses nouveaux dirigeants avec 10 buts à son actif et l’autre recrue Anders Hansen s’est également mise en avant avec des parades décisives. Que l’on ne s’y trompe pas, Chambéry n’a pas démérité et proposé de très belles choses avec cependant des imprécisions en seconde période et plusieurs échecs face au gardien aixois, qui pèsent dans la balance au final. 

Sébastien Ribstein pour Hand Day