Il reste encore une dernière journée pour savoir précisément qui rejoindra Pontault en Proligue. Cesson-Rennes et Ivry vont donc se disputer le dernier billet ! Malgré sa défaite chez Nîmes qui retrouvera la coupe d’Europe, Istres sauve sa tête en première division. Dans le haut du tableau, Paris n’a pas fait de détail chez son voisin Pontault tout comme Nantes large vainqueur de Tremblay en France, sans oublier les succès de Montpellier et Chambéry qui confortent respectivement la seconde et troisième place.

Handball-Mapu-Genty-SRVHB-CSH-2018-2019

 

Paris en mode tranquille

Un court déplacement pour le Paris Saint-Germain qui rendait visite au voisin Pontault-Combault et sans surprise les joueurs de la capitale s’imposent haut la main (39-23). Nikola Karabatic manquait à l’appel côté Paris mais ce derby fut l’occasion de donner du temps de jeu à tous et il n’a fallu que 10 bonnes minutes pour voir Nedim Remili (7 buts) meilleur artilleur parisien et ses camarades prendre les commandes de cette rencontre.

 

Cesson résiste mais Montpellier s’impose en Bretagne

Derrière Montpellier qui se rendait en Bretagne conforte sa place de dauphin au bénéfice d’une nouvelle victoire acquise devant Cesson-Rennes (30-24). Jouant sa survie en cette fin de saison, les hommes de Christian Gaudin tiennent la cadence pendant la première mi-temps et notamment par les arrêts de leur portier Alexandru Bucataru (13) rentrent aux vestiaires au coude à coude (14-14). L’affaire se décante dans le second acte après que les Montpelliérains ne prennent un break d’avance (18-16) puis profitent des supériorités numériques pour enfoncer le clou et remplir le contrat (+6).

 

Le podium sera bien pour Chambéry

Chambéry garde la tête sur les épaules après son sacre en Coupe de France et monte définitivement sur le podium du championnat ! Une bien belle saison de la part des Savoyards qui pour ce voyage dans le Var ont su alterner temps forts et temps faibles pour finalement damner le pion à Saint-Raphaël (30-28). On notera une fois de plus les 15 arrêts de Yann Genty voir les 7 buts de Quentin Minel futur pensionnaire de Bundesliga. Dans les rangs du SRVHB, Raphaël Caucheteux s’est illustré avec 7 réalisations tout comme le jeune pivot Jonathan Mapu (5). Cette défaite laisse donc les Varois au 7ème rang et la victoire d’Aix annihile les espoirs d’accrocher la 6ème place.

L’objectif de Pauline Prade était présent dans le Var pour l’affiche entre Saint-Raphaël et Chambéry : 

https://www.facebook.com/HandDay/photos/?tab=album&album_id=2334286629947878

 

Une dernière sortie réussi et l’hommage à Arnaud Siffert

Pour sa dernière dans son antre de Beaulieu, le HBC Nantes fêtait son gardien Arnaud Siffert qui raccroche les baskets pour cette ultime saison mais aussi sa belle victoire sur Tremblay en France (38-25). Autour de ses cadres tels Nicolas Tournat (9 buts) / Kiril Lazarov (7), le H ne baisse jamais sa garde et accélère proprement pour signer le +8 à la pause (20-12) et atteindre le +10 dans le second acte. Une victoire sans discussion possible face aux Tremblaysiens qui ne jouent plus grand chose depuis quelques temps déjà.

Le diaporama du match entre Nantes et Tremblay by Emmanuel Jarniou et la dernière d’Arnaud Siffert c’est par ici : 

https://www.facebook.com/pg/HandDay/photos/?tab=album&album_id=2334238973285977

 

Handball-Gilles-Derot-Istres

 

Le PAUC assure sa 6ème place

Aix ne gâche pas l’occasion de se saisir définitivement de la 6ème place pour la venue de Dunkerque le finaliste malheureux de la Coupe de France (24-22). Les Nordistes se sont rendus en Provence sans quelques titulaires et au terme d’une entame délicate et d’un gros handicap (8-14) vont avoir un joli sursaut d’orgueil. C’est hélas insuffisant pour pouvoir accrocher les Aixois emmenés par les Minne / Pardin / Lenne  et consort qui assurent l’essentiel.

 

Nîmes aime l’Europe, Istres sauve sa tête 

Une soirée réussie pour l’USAM Nîmes qui a pu fêter sa victoire mais surtout sa qualification en Coupe EHF et devant son fidèle public du Parnasse. De l’autre côté Istres qui a longtemps contrarié les plans des Gardois grâce à Robin Cappelle sur sa ligne et Théo Derot s’incline sur le fil mais sera toujours en première division cet été (26-27). Le suspense était au rendez-vous devant les caméras de beIN et les arrêts autoritaires de Rémi Desbonnet et l’égyptien Mohammad Sanad (8) vont être salutaires dans le succès de la Green Team futur européen.

 

Ivry doit encore patienter

Enfin l’US Ivry qui attendait beaucoup de son opposition face au Fenix Toulouse, surtout pour enfin valider sa présence au plus haut niveau avant de partir en vacances tranquille, va devoir patienter. La faute à un manque de nerfs en fin de match et des échecs offensifs qui coûtent cher dans le décompte final. L’équipe de la ville rose va avoir le mot de la fin par quelques arrêts du jeune Labro et l’apport de Tribillon (29-28).

 

Sébastien Ribstein pour Hand Day