Le rideau tombe sur cette 15ème journée avec les victoires de Besançon à St Amand Les Eaux ainsi que Brest qui remporte le derby de l’Ouest de la France chez son voisin Nantes. Au classement, le BBH reste sur son fauteuil de dauphin derrière l’intouchable leader Metz et Besançon complète le podium. Une bonne chose pour l’ESBF avant de jouer sa place en quart de finale de la coupe EHF ce week-end.

handball-Zeljana-Stojak-ESBF

Avant de recevoir les Danoises de Viborg dans le cadre de la coupe d’Europe, Besançon fait le plein de confiance et au sortir de sa victoire acquise du côté de St Amand Les Eaux reprend place sur le podium de cette LFH (30-20). Les Bisontines vont lâcher les chevaux en seconde mi-temps après avoir su prendre leur temps et passer devant au repos grâce notamment aux nombreux arrêts de Zeljana Stojak (19 au total). St Amand lutte avec ses armes et la recrue brésilienne Caroline Martins (article précédent) se démène pour garder son équipe au contact mais le second acte sonne le glas des espoirs des filles de Florence Sauval ! Marine Dupuis (7 buts), Ilona Kieffer (6) et toujours Stojak (en photo) se chargent de porter l’ESBF sur la voie royale (+10) et de gérer l’écart jusqu’au buzzer final. Place maintenant à l’EHF pour les joueuses de Raphaëlle Tervel et Sandrine Delerce avec ce choc contre Viborg.

Un peu plus vers l’Ouest, Nantes accueillait devant les caméras de beIN SPORTS le voisin Brest et ce fut finalement un choc qui va tourner court en faveur des brestoises malgré l’absence de la gardienne Cléopatre Darleux (35-31). Le BBH va simplement prendre les commandes après 13 minutes de jeu (8-8) et dominer les débats pendant la suite de la rencontre (12-9 / 20-13 / 30-19 / 34-27). Nantes par Camille Ayglon (7 buts), la vaillante Karichma Ekoh (7) et la pivot Elaine Gomes (6) a le mérite de ne pas baisser les bras et venir réduire l’écart qui pouvait clairement se transformer en déroute. Le mal était cependant fait depuis longtemps, le NAHB s’incline honorablement devant son public face à Brest qui l’image de Ana Gros, PopLazic voir Tissier (6 buts chacune) était intouchable ce mercredi soir.

Sébastien Ribstein pour Hand Day