Un voyage qui pouvait sentir le piège et l’équipe de France revient de Roumanie avec une seconde victoire dans ces qualifications (31-21). Seulement au bout du premier quart d’heure dans cette rencontre, les Bleus semblaient tout proche de l’implosion après une entame ratée et une carence offensive des plus inquiétantes. La solution va arriver du flanc droit et les gauchers tricolores vont remettre enfin la France sur les bons rails jusqu’à la pause (+3) et prendre avec fermeté les commandes pour dérouler la seconde demi-heure.

Handball-Nedim-Remili-Roumanie-France

Honnêtement on pouvait se méfier de la réaction d’une équipe des Carpates totalement hors sujet lors de son récent voyage au Portugal mais de là, à bousculer la France de la sorte. Le portier Mihai Popescu (Saint-Raphaël) s’offre un festival avec une pléiade d’arrêts face aux artilleurs tricolores (2-0 puis 5-1). Défensivement la France n’est pas forcément aux abonnés absentes mais c’est sans nul doute en attaque que le bas blesse pendant un bon quart d’heure (-3). Le duo Nedim Remili / Dika Mem allait reprendre le flambeau et l’association entre le Parisien et le Catalan va porter ses fruits (6-8, 9-9 puis 12-9 MT). La bonne rentrée de Vincent Gérard produit elle aussi l’effet escomptée et les Roumains se montrent légèrement plus brouillon dans leurs intentions et dans les impacts pour faire le jeu des Français. Au repos, on se quitte temporairement avec 3 longueurs d’avance pour les hommes de Didier Dinart et Guillaume Gille qui vont appuyer un peu plus sur l’accélérateur dès la reprise.

Si le spectacle ne fut pas des plus prompt à voir se soulever le public de Cluj, l’équipe de France ne gâche plus les occasions de garder le contrôle grâce aux mêmes ingrédients. Melvyn Richardson se régale au tir comme à la passe, derrière la défense fait le job devant ce cher Gérard pour faire fructifier la mainmise de nos chers Français (16-10, 24-16, 29-19). L’écart est fait depuis plusieurs minutes, malgré les quelques éclats de l’équipe des Carpates qui essaie de s’en sortir avec ses armes. Les rotations permettent de faire souffler tout ce petit monde et le banc tricolore entre en scène et un +10 au final pour conclure cette semaine internationale (31-21). La France reprendra du service dans ces qualifications au mois d’avril prochain avec une double confrontation face au Portugal qui compte également deux victoires dont une dernière acquise dans la douleur en Lituanie (24-23).

Handball-Vincent-Gerard-Roumanie-France

Réactions après la rencontre avec le concours du service presse de la FFHB :

Didier Dinart : Cette semaine, nous avons gagné largement nos deux rencontres. C’est bon pour le capital confiance. Nous avons connu ce soir un début de match très difficile. Nous avons manqué des « immanquables » en début de match et c’était forcément compliqué de mener au score mais nous avions des opportunités. Nous avions de jeunes joueurs sur le terrain mais ils sont tous titulaires en club. Ils n’ont pas paniqué et ont su faire preuve de sérénité. Notre stabilité en défense nous donne du crédit.

Nedim Rémili : On savait à quoi s’attendre mais on n’est pas bien rentrés dans le match. Nous n’avons pas couru assez ; il fallait jouer avec plus de vitesse. Malgré cette mauvaise entame, nous sommes restés concentrés en défense, avec beaucoup d’attention. Notre prestation défensive a été très bonne ce soir. Nous avons fait le boulot pour nous imposer deux fois à un moment charnière de la saison.

Ludovic Fabregas : Nous avons mal débuté avec 11 minutes d’attente avant d’ouvrir notre compteur. Il faut savoir s’adapter aux circonstances d’un match. Nous avons connu des difficultés offensives mais nous avons su rester solides défensivement. Nous sommes revenus en fin de première période et nous avons su gérer la 2e mi-temps. Il ne fallait pas laisser cette équipe espérer encore plus devant son public. Après sa défaite au Portugal, la Roumanie voulait bien faire à domicile.

Sébastien Ribstein pour Hand Day