L’équipe de France ne manque pas la venue de la Lituanie du côté d’Aix en Provence et les Bleus s’imposent haut la main (42-27). De bonne augure avant un voyage en Roumanie qu’il faudra gérer ce dimanche. En attendant les tricolores remplissent parfaitement leur contrat en entrant comme il se doit dans ces qualifications pour le prochain Euro masculin.

Handball-Luc-Abalo-France-Lituanie-Euro-2020

Le public d’Aix a pu donc apprécier pleinement le succès des Français qui pour cette entame des qualifications pour l’Euro 2020 vont dominer proprement une Lituanie qui tenait la distance en début de rencontre mais manquait clairement de moyens pour contrarier outre mesure nos Bleus. Une victoire qui lance donc cette mini campagne européenne avant de se diriger vers les Carpates et y retrouver la Roumanie ce dimanche dès 18h.

Une petite mise en chauffe (4-3) puis la défense tricolore fait ce qu’elle réussi le mieux, museler les artilleurs adverses avec beaucoup d’intensité et derrière les gardiens font eux aussi le métier (Vincent Gérard en première puis Cyril Dumoulin en seconde période). Les Lituaniens manquent de percussion et de bras et composent sans Malasinskas et le Montpelliérain Jonas Truchanovicus. Résultat au quart d’heure de jeu la différence est faite (12-6) puis un +11 au terme du premier acte qui laisse présager d’une belle soirée pour les hommes du duo Didier Dinart / Guillaume Gille (21-10).

Des rotations logiques dès le retour des nations pour les 30 minutes suivantes et on peut admirer outre la solide prestation défensive, des mouvements et enchaînements qui font mouche tout en essayant au delà de soigner la finition et gardant un rythme assez soutenu. Mathieu Grébille (6 buts) fait admirer ses qualités tout comme sa facilité à convertir les décalages qui sont proposés tout comme le Varois Raphaël Caucheteux (9 buts). De loin Dika Mem (4) trouve les ouvertures, son compère Barcelonais Ludovic Fabregas fait la différence au sein de la défense Balte et tranquillement la France se dirige vers une victoire nette et sans fausse note (31-17, 38-22 et 42-27 SF).

Handball-Mathieu-Grebille-France-Lituanie

Retrouvez ci-dessous les déclarations d’après-match du coach tricolore et des joueurs après cette entrée en matière parfaitement réussie. Source : Service de presse de la FFHB.

Didier Dinart : On a peut-être été un peu crispé en début de match, mais il y avait beaucoup d’envie. Aujourd’hui, le bilan est positif, même si on va continuer à travailler en vue du championnat du monde. Il faut acquérir des certitudes, des assises défensives et offensives. Je pense que les joueurs sont vraiment intégrés et se donnent à fond dans ce projet.

Melvyn Richardson : Il fallait être sérieux du début jusqu’à la fin et on l’a été, face à une équipe de Lituanie respectable. On voulait également travailler car beaucoup de nouveaux, à des nouveaux postes, dans cette équipe et le Mondial approche. Il faut prendre des automatismes et ce genre de matchs, avec les entraînements, sert à ça. C’était important de gagner ce soir, car il y avait un vrai enjeu et il va falloir faire la même chose, même mieux, en Roumanie dimanche.

Kentin Mahé : On fait un peu avec les moyens du bord et c’est pour ça que je n’ai joué qu’arrière gauche ce soir, car il y avait d’autres solutions pour jouer demi-centre. C’était prévu, mais cela ne veut pas dire quoi que ce soit. J’apporte quelque chose de différent par rapport à Timothey et cela peut être utile à l’équipe. Ce soir, j’ai été plus passeur que tireur, mais c’est toujours sympa de faire briller les autres.

Luka Karabatic : J’ai vécu beaucoup de bons moments ici, de belles années quand j’ai porté le maillot aixois. Depuis dimanche, je suis vraiment très heureux d’être ici, ce soir il y avait un beau public et une belle ambiance et c’est toujours un plaisir de jouer dans une salle comme ça et de remercier le public avec une victoire sérieuse.

Mathieu Grébille (en photo ci-dessus) : Je n’ai pas spécialement eu d’appréhension en revenant sur les terrains. Après, c’est du handball. Il y a des jours où cela marche mieux que d’autres. Aujourd’hui, j’en ai profité. J’ai eu pas mal de balles. C’était agréable de jouer aujourd’hui.

Sébastien Ribstein pour Hand Day