Du classique dans ces qualifications mais aussi des affiches et quelques belles surprises. la Serbie doit concéder le nul à domicile devant la Belgique tandis que le Portugal donne une leçon de défense à une bien pâle équipe de Roumanie. Le Danemark attend son heure, les Îles Féroés reviennent du Monténégro avec un bon match nul et en amical un remake de la finale du dernier Euro masculin. Retour sur les rencontres du mercredi soir.

Handball-Slovenie-Lettonie-2018

Des résultats sans surprises dans le groupe 1 ou les deux favoris se sont aisément imposés. La Pologne domine sans discussion possible le Kosovo qui découvre ce niveau pour la première fois de son histoire (37-13). Même scénario pour l’Allemagne qui recevait Israël du côté de Wetzlar et une soirée réussie pour le Parisien Uwe Gensheimer (7 buts) et la Mannschaft qui s’impose haut la main (37-21).

Le groupe 2 a vu une belle surprise de la part de la Belgique désormais sous les ordres d’Arnaud Calbry qui revient de Serbie avec un excellent nul qui aurait même pu se transformer en victoire (27-27). Les Serbes sous les ordres de l’ancien duo star de la Yougoslavie : Nenad Perunicic et Nedeljko Jovanovic ne vont jamais prendre réellement l’ascendant et le Sélestadien Jeroen De Beule donnait l’avantage aux Belges. Le ballon de la victoire dans les mains des Red Wolves par Qerimi mais dernier arrêt du gardien Serbe pour conclure les débats.

Dans le groupe 3, l’Islande n’a pas faite de détails en revenant la Grèce (35-21) tout comme dans le groupe 4 la Slovénie qui assure à Maribor la réception de la Lettonie qui va perdre sur carton rouge le géant Kristopans et Jurdzs (27-21). La République Tchèque dans le groupe 5 va devoir batailler mais s’en sort bien par ses artilleurs Babak (7 buts) et Kasparek (5) face à la Finlande (31-27).

Parole à la défense et dans le groupe qui concerne l’équipe de France avec le succès du Portugal qui domine une Roumanie décevante et surtout offensivement avec 13 petits buts inscrits en une heure de jeu (21-13). Le groupe 7 a vu le favoris remporter leur affaire et devant leur public la Hongrie prendre le meilleur sur la Slovaquie (30-22) tout comme la Russie qui déroule contre l’Italie (34-20).

Mikkel Hansen (3 buts) et le Danemark se méfiait de l’Ukraine et après un premier acte équilibré (12-12), les Scandinaves prennent le meilleur face aux ex soviétiques du côté de Aarhus (30-24). Une surprise également dans ce groupe 8 avec un Monténégro tenu en échec par les Îles Féroés (24-24). Le Toulousain Vasko Sevaljevic (5 buts) et les Monténégrins vont d’ailleurs souffrir dans un premier temps (10-15 au repos) avant de réussir à sauver le nul devant des Scandinaves sans complexe.

A noter la rencontre amicale entre les deux derniers finalistes de l’Euro 2018 cette fois du côté de Malmö et tout comme en Croatie, le mot de la fin revient à l’Espagne qui s’impose d’une courte tête en Suède (29-28). Malgré les exploits du gardien Andreas Palicka (en vidéo ci-dessous), les vices champions d’Europe butent sur une Roja solide et qui va faire la différence en seconde mi-temps. La Norvège qualifiée d’office disputait elle aussi un match amical face à l’Autriche qui accueille également le prochain Euro sur ses terres. Victoire des équipiers de Sander Sagosen dans une rencontre tournée vers l’offensive (43-31) avec un festival du demi-centre du PSG Handball qui va inscrire la bagatelle de 12 buts.

Sébastien Ribstein pour Hand Day