La jeune réserve messine se méfiait de ce voyage vers Altkirch mais au final, les joueuses de Yacine Messaoudi ont imposé leur jeu et poursuivent leur excellent début de championnat avec un bilan parfait (37-26).

Handball-Altkirch-Metz II-2018-2019

Les deux équipes invaincues se retrouvaient en Alsace devant une belle affluence et dès l’entame de l’échauffement on sentait la concentration de chaque côté. Depuis la saison dernière, Altkirch découvre la nationale 1 et avec un recrutement composé d’expérience (Herbrecht, Busuioceanu) et de jeunesse (Florean, Mauler, Costa) espère bien chercher son maintien sportif cette saison voir un peu plus (entre la 5ème et 7ème place). En face Metz et sa jeunesse débordante qui compte des espoirs sur tous les postes sans compter quelques joueuses ayant déjà connus les joies d’une médaille lors des compétitions internationales jeunes.

Une entame de rencontre équilibrée (2-2) puis les quelques échecs alsaciens sur Dos-Reiss et une défense messine contrôlant parfaitement la pivot Costa, les équipières de Godard prennent progressivement les commandes des débats (9-5, 1-6, 14-8). Sophie Herbrecht tente de décaler ses ailières et Laura Selvaggio trouve par moment la parade sur sa ligne mais l’USA ne peut soutenir la comparaison en étant pris par la qualité du jeu de transition adverse et surtout peu de déchets dans la finition. Résultat des course, la réserve messine garde le cap et rentre vers son vestiaire avec 7 unités de mieux (18-11).

Dès le retour des protagonistes sur le parquet de la Palestre, physionomie quasi identique qu’au cours du premier acte, Metz place son jeu et opère des rotations payantes et Altkirch avec envie tente de faire bonne figure. Laura Portes est à la parade et relance ses camarades et le cavalier seul continu par Di Rocco, Godard, Bouktit et Kieffer en contre (22-14, 27-20, 32-22). Florean de loin débloque le compteur, Busuioceanu et Herbrecht s’infiltrent dans les quelques espaces trouvés dans la défense adverse mais les altkirchoises malgré leur courage et leur envie doivent déposer logiquement les armes face à un adversaire sérieux et appliqué pendant 60 minutes. Maintenant Altkirch va essayer de rebondir pour son prochain voyage vers Dijon avec la volonté de revenir victorieux tandis que Metz va recevoir le promu Aulnay.

US Altkirch – Metz Handball II 26-37. Mi-temps : 11-18. Arbitres : Geoffroy Kentzinger et Caroline Romatet. La Palestre Altkirch.

US Altkirch – Jean-Bart (1 arrêt) et Selvaggio (8 arrêts dont 1p) au but ; Bosiger, Busuioceanu 7 dont 2p, Costa Da Silva 1, Ferlay-Bacout 1, Florean 7, Herbrecht 6 dont 3p, Lazar 1, Mauler 2, Simon et Welte 1. Entraîneur : Robert Pallaro. Exclusions pour 2 min : Bosiger, Florean et Simon.

Metz II – Dos-Reis (9 arrêts) et Portes (9 arrêts) au but ; Balliereau 3, Bel-Gareh 1, Bouktit 5, Gautschi 4 dont 2p, Godard 9, Di Rocco 6 dont 2p, Kieffer 3, Nooitmeer 1, Seguin 3 Le Blevec 2 et Smits. Entraîneurs : Yacine Messaoudi et Naim Sarni. Exclusions pour 2 min : Kieffer, Gautschi, Nooitmeer, Godard et Buktit.

Handball-Laura-Portes-Metz

A Metz, il y a cette culture de la gagne ! 

Déclarations d’après match de Laura Portes (Metz) : “Satisfaite de notre match. Nous avons su répondre présentes contre une équipe dont on savait qu’elle marquait beaucoup avec des joueuses d’expériences telles que Herbrecht ou Florean. De notre côté, on a respecté les consignes et même si on prend plus que 20 buts sur ce match, nous restons dans la bonne dynamique et c’est parfait pour débuter cette saison mais tout en restant conscient que la route est encore longue.”

Laura qui avait rejoint Metz en provenance de Yutz en moins de 18 ans, sait que ce groupe qui vit bien ensemble et se connaît parfaitement peut aller loin et c’est le souhait de toutes pour percer dans le professionnalisme. “On est ensemble depuis l’époque des moins de 18 ans (Laura effectue sa 4ème saison sous les couleurs messines) et le groupe vit vraiment bien et dans la bonne humeur. Sportivement on sait que l’on peut finir leader et l’on veut prouver que nous sommes capables de jouer à un niveau supérieur dans les années qui viennent et que les joueuses ont le potentiel de la D2. Maintenant à Metz, il y a cette culture de la gagne et tout se passe vraiment bien avec les étrangères qui sont rapidement et parfaitement intégrées et le tout dans une bonne ambiance mais qui restera toujours studieuse.”

Dans ces conditions, tout semble réuni pour que la jeune garde messine dont Laura, fasse parler d’elle dans les années à venir !

A Altkirch, Sébastien Ribstein pour Hand Day