La méfiance sera de mise pour l’équipe de France au moment d’aborder le prochain mondial féminin au Japon. Les Bleues championnes du Monde en titre viennent de découvrir le nom de leurs futurs adversaire lors du premier tour avec certes de bonnes chances de qualification mais sans jouer les petits bras avec notamment le Danemark et l’Allemagne au menu sans oublier la Corée ou le Brésil.

Handball-France-victoire-euro-2018

 

Un autre tirage au sort que l’on attendait impatiemment ce 21 juin premier jour de l’été, celui des prochains championnats du Monde féminin au Japon du 30 novembre au 15 décembre 2019. La France en tant que championne du Monde en titre et sans oublier récente championne d’Europe sur ses terres a été placée dans le groupe B et va devoir croiser le fer avec de sérieux outsiders dans une formule qui ne qualifie que les 3 premières équipes de chaque groupe ! Si l’on peut admettre que l’opposition contre l’Australie (sans lui faire injure) ne devrait pas poser de problèmes aux Bleues, la suite des réjouissances ne permet pas forcément le droit à l’erreur et une chose reste certaine, au terme de ce premier tour deux nations majeures vont manquer le wagon direction le tour principal. Ce schéma qui se profile laisse donc présager d’une lutte intense dans ce groupe.

 

De quoi faire pour les Bleues !

Concernant les adversaires des Françaises, le Danemark reste un candidat au même titre que l’Allemagne qui se dresse également sur la route tricolore et peut s’avérer un sérieux challenger. Puis il y a au programme les deux nations non européennes au jeu atypique sont le Brésil qui avait conquis le titre mondial en 2013 (Serbie) et la République de Corée qui reste capable du meilleur comme du pire mais reste une nation qui peut en embêter et surprendre plus d’un.

Handball-Anna-Sen-Russie

 

Voilà donc ce qui attend la France fin novembre et en cas de qualification pour le tour principal, il faudra croiser avec le groupe A qui comporte du beau monde avec les Pays-Bas et la Norvège. Maintenant on sait que les tricolores sont d’ores et déjà qualifiés pour les JO de Tokyo et quel sera donc l’objectif sur ces mondiaux ? La réponse d’ici décembre prochain.

Groupe A : Pays-Bas – Norvège – Slovénie – Angola – Cuba – Serbie

Groupe B : France – Danemark – Allemagne – Australie – Brésil – République de Corée

Groupe C : Roumanie – Hongrie – Monténégro – Espagne – Sénégal – Kazakhstan

Groupe D : Russie – Suède – Japon – Chine – Argentine – République du Congo

 

La formule de ce mondial féminin :

 

24ème championnat du monde féminin IHF. 24 équipes participeront au tournoi.

– Le tour préliminaire est disputé par les 24 équipes (4 groupes de 6 équipes) dans les villes de Kumamoto, Yatsushiro et Yamaga sur l’île de Kumamoto, du 30 novembre au 6 décembre.

– Les trois meilleures équipes de chaque groupe se qualifient pour le tour principal (2 groupes) qui se dispute à Kumamoto, du 8 au 11 décembre. Les équipes classées 1ère, 2ème et 3ème du groupe A croisent avec celles du groupe B, idem pour C et D.

– Les équipes classées 4ème, 5ème et 6ème jouent la Coupe du Président  également à Kumamoto les dimanche 8 et lundi 9 décembre.

– Les 2 meilleures équipes de chacun des deux groupes du tour principal se qualifient pour les demi-finales qui se tiennent au Park Dome de Kumamoto le 13 décembre.

– La finale et le match pour le bronze se jouent dans le même lieu le 15 décembre.

 

Sébastien Ribstein pour Hand Day