La sélection canadienne vainqueur du Paraguay peut encore se qualifier pour les demi-finales lors d’un match couperet face au Groenland. Un rendez-vous à ne pas manquer pour les hommes d’Alexis Bertrand qui devront s’imposer au minimum de 3 buts puisque. Le Canada a donc son destin entre ses mains.

handball-Canada-masculins-2018

Ce fut compliqué mais logique comme entrée en matière avec l’ogre brésilien pour commencer et sans surprise, le Canada a connu la foudre face aux sud-américains en s’inclinant sèchement (42-13). Puis un match capital contre l’Uruguay un adversaire à la portée mais malheureusement seconde défaite des équipiers de l’ex sélestadien et futur joueur du JS Cherbourg en Proligue, Justin Larouche (26-24) et la quasi obligation d’un sans faute, pointait le bout de son nez pour encore espérer rejoindre la suite de la compétition. Message reçu, même si ce fut dans la douleur devant la Colombie avec quelques frayeurs en fin de match mais au gong final, les canadiens avaient réussi l’essentiel (25-24) avant d’enchaîner face au Paraguay. Des temps forts et des temps faibles pour les hommes du duo Alexis Bertrand/Jean-Brice Gaillard mais la victoire au bout (25-21) et se profile le rendez-vous décisif contre le Groenland. Pour rejoindre les demi-finales, il était impératif que le Brésil l’emporte face aux nordiques, ce qui fut fait (+10) et également espérer que ces mêmes brésiliens déjà qualifiés, dominent pour leurs camarades uruguayens, ce qui reste largement dans leurs cordes. Bien entendu, il faut encore que le Canada l’emporte ce soir (20h heure locale et minuit en France) d’au moins 3 buts et ce sera direction le dernier carré. Ce qui serait un premier signe de réussite pour la sélection canadienne qui essaie depuis quelques années de se frayer un chemin sans brûler les étapes sur l’échiquier mondial.

handball-Alexis-Bertrand-Canada

Sébastien Ribstein pour Hand Day