Partons à la rencontre du club de Masevaux présent dans le paysage Alsacien depuis un long moment. C’est avec Rémi Battmann que nous avons évoqué le club.

Handball-Masevaux-Handball

Handday dans son envie de vous faire découvrir des clubs de tous les niveaux et dans toute la France, débute sa campagne par l’équipe de Masevaux et nous sommes partis à la rencontre de Rémi Battmann (joueur en équipe fanion et membre actif de la commission des sponsors). Enjeux sportifs futurs, bilan de la saison, prochaines échéances, etc…. Nous avons évoqué beaucoup de sujet avec Rémi.

Pour ceux qui ne connaissent pas le club de Masevaux, peux-tu nous le présenter ?

“Masevaux est un « petit » club familial d’environs 250 licenciés niché dans la vallée de la Doller. Le club fête cette année son 45ème anniversaire. Créer en 1972 par une bande de copain, les débuts furent « folkloriques » d’après les anciens. Les matchs se jouaient en extérieur sur le plateau en macadam du village. Le club a grandi au fur et à mesure, notamment grâce à la construction du cosec. Puis direction la nationale 3 dans les années 1990 pour y rester 3 saisons avant de revenir en championnat d’Alsace jusqu’à la saison 2013/2014 ou le club revint en Pré-régional. Mais c’était pour mieux rebondir puisque aujourd’hui le club retrouve le championnat de Pré-national, et cerise sur le gâteau les seniors féminines également. L’ambiance au sein du club est toujours « bon enfant » et les fêtes de ce dernier sont pour la plupart du temps des moments de partage et de convivialité. “

Quel bilan tires-tu de cette saison aussi bien pour l’équipe fanion que le club dans sa globalité ?

“L’objectif affiché était la montée en Pré-national et c’est ce que nous avons fait. La coupe de France (Régional), nous reste un peu en travers de la gorge avec une défaite contre Molsheim (1er de Pré-national) de deux buts en 1/8ème de finale de la compétition. Avec un changement d’arbitres à quelques heures du match. Une paire d’arbitre « neutre » pour une paire bas-rhinoise… L’équipe c’est aussi hissé en finale du challenge d’Alsace perdu d’un but face à Haguenau (3ème de Pré-national). Les filles aussi sont montés en Pré-national, en validant leur ticket à l’avant dernière journée. Elles ont aussi échoué en 1/8ème de finale de Coupe de France (Dép.) Les jeunes ne sont pas en reste avec une équipe de -18 ans garçons qui termine 3ème de la poule haute du championnat de Régional derrière les équipes 2 de Sélestat et du FCM. Les -18 filles terminent elles invaincues en championnat départemental, mais s’inclinent dans la finale alsacienne face à l’Asptt Strasbourg 2. Le club regorge de futur talents aux étages inférieurs et feront je l’espère un jour le bonheur des équipes seniors. Le bilan est donc plus que positif à tous les niveaux.”

Que souhaites-tu au niveau sportif et aussi bien sur d’autres plans pour la saison qui s’annonce ?

“Pour le sportif notre objectif est « atteint ». Même si l’objectif du club était la N3, nous avons su ramener le club là ou il devait être. Pour le reste, il s’agit maintenant de travailler à la stabilisation et à la structuration du club afin que dans un futur plus ou moins proche, nous puissions chercher cette montée en championnat de France. C’est pour cela que nous avons « recruté” une personne pour l’administratif, Mr Bruno Tschann et deux coachs. Denis Parageaud (titulaire d’un Brevet d’état) et Fattah Bouzham (titulaire d’un diplôme inter-régional). En plus de s’occuper de l’équipe première, ils vont aussi prendre en charge des entraînements avec les -18 ans du club et aussi faire de la formation avec les coachs du club souhaitant « bénéficier » de leurs connaissances. Mais il ne faut pas vouloir griller les étapes et changer nos valeurs. Le club connaît une période faste ces trois dernières saisons, mais comme partout la roue tournera un jour et il faut en être conscient et s’y préparer. Cela sera la meilleure façon d’y faire face.”

Depuis ton retour au sein du club, comment juges-tu ces différentes saisons ? Au niveau de la progression sportive, des jeunes ou de la partie associative du club ?

“Je suis de retour depuis trois saisons en tant que membre du comité, mais seulement deux ans comme joueur. Je ne veux manquer de respect à personne, mais heureusement que la Coupe de France était là pour garder la pêche car les deux dernières saisons se sont passés sans « encombres ». Seulement la saison prochaine on passe aux choses sérieuses ! Pour ce qui est des jeunes il y a un réel engouement et je tiens d’ailleurs à les remercier car le samedi soir c’est le feu au cosec et c’est en grande partie grâce à eux. On essaye toujours d’échanger avec eux après les matchs, notamment lors de notre de cri de guerre de fin de match ou ils se mêlent volontiers à nous. On espère leurs donner l’envie de prendre notre place un jour. La partie associative a comme partout ces hauts et des bas, mais heureusement le côté humain reprend toujours le dessus, et tout se règle comme souvent autour d’un bon petit verre.”

Prochaine étape le challenge Abel Manigold que vous organisez chaque année. Peux-tu nous parler de l’édition 2017 ?

“J’organise ce tournoi depuis 2014. Cette année sera donc la 4ème édition. Lors de celle-ci, nous aurons l’occasion d’accueillir le club de Pontarlier entraînée par Jonathan Bennès et qui vient de monter en N3. Nous les avons rencontré en Coupe de France lors de cette saison et le contact s’est noué rapidement. Nous accueillerons également le club de Palente qui évolue en Pré-national de Franche-Comté. Le 4ème et dernier club sera Hilsenheim que j’aime qualifier de « Masevaux » Bas-Rhinois. J’espère que Thomas Haegeli ne m’en voudra pas pour cette comparaison. Ce club évoluera la saison prochaine en Excellence Régionale. Il connaît une ascension du même « type » que la nôtre, et cela risque de continuer avec l’arrivée de Olivier Jung (Sélestat) et Virgile Wagengrutz (FC Mulhouse). Nos deux clubs ont également des valeurs communes. Enfin au niveau de l’hébergement, les trois équipes viendront passées le week-end dans la vallée puisque le tournoi se déroule sur deux jours.”

Vous êtes montés en Pré-nationale au terme de cette saison. L’objectif de l’équipe première sera le maintien ou plus ? On sait que la coupe de France, vous réussit plutôt bien ces dernières années. Une envie de faire tout aussi bien voir mieux cette saison ?

“L’objectif sera de viser un maintien « rapide », tout se qui se passera ensuite ne sera que du bonus pour le groupe. C’est vrai que la Coupe de France nous tient à coeur car c’est une belle épreuve, qui nous fait toujours faire le plein du cosec. L’objectif de cette année sera le même que les années passées, à savoir faire aussi bien que la saison précédente. Nous restons sur deux 1/8 de finale dans cette compétition.

Peux-tu nous parler du recrutement ?

“Le recrutement est toujours un peu difficile quand on à la situation géographique de Masevaux et qu’on ne paye pas, mais heureusement l’équipe qui est en place est déjà compétitive. Nous étions à la recherche d’un nouveau gaucher pour épauler un peu Chafik Bahri qui tient le poste. Quatre moins de 18 ans vont intégrer l’effectif dont un gaucher et un deuxième qui évoluait ces dernières années au sein du club à décidé de se réinvestir et d’essayer intégrer l’équipe première. Enfin nous avons enregistré l’arrivée de Romain Bruder (ex FC Mulhouse, Mulhouse HSA, ASPTT Mulhouse/Rixheim). C’est un profil d’arrière gauche dont nous ne disposions pas encore. Il faudra à tous un temps d’adaptation et de mise ou remise à niveau, mais ils vont tous nous rapporter la fraîcheur dont le groupe à besoin pour ne pas s’essouffler.”

Enfin un mot pour les supporters du club ?

“Nous tenons vraiment à les remercier pour leur soutien sans failles. Même si certaines fois les matchs n’était pas de bonne qualité, ils ont toujours répondu à l’appel, et on espère les retrouver nombreux dès le mois de septembre pour la reprise du championnat et même déjà avant pour le Challenge Abel Manigold !”

Merci à Rémi Battmann qui a accepté de répondre sans détour à nos questions et que nous retrouverons lors du prochain challenge Abel Manigold, puisque Handday sera présent sur l’événement.

Sébastien Ribstein pour Hand Day