Le décor était planté pour l’entrée de l’équipe de France dans son Euro mais les tricolores butent sur une Russie très solide et déjà candidate à une médaille (26-23). Maintenant les Bleues n’ont plus le choix et devront obligatoirement s’imposer ce dimanche contre la Slovénie puis face au Monténégro pour se qualifier.

Handball-France-Russie-Euro-2018

Le moment tant attendu avec impatience était enfin arrivé avec la première de la France dans ce championnat d’Europe 2018 et cette affiche contre la Russie dans un remake de la dernière finale des Jeux Olympiques de Rio. On espérait un autre scénario mais hélas ce fut le même avec le succès des Tsarines qui sont bien revenues en jeu dans cette partie pour user les tricolores et remporter cette bataille (26-23). Il n’y a désormais plus aucun calcul à faire et deux victoires sont indispensables pour voir les Bleues franchir ce premier tour et conserver leur rêve de médaille.

Une belle bataille s’offrait entre les deux nations qui vont mettre du temps pour trouver les bons réglages offensifs avant de voir la Russie s’emparer des commandes (+2). L’équipe de France va réagir et ne pas couler sous la pression des joueuses de Trefilov et revient dans la course juste avant la mi-temps (11-11).

Handball-Russie-Euro-2018

Le vent de la révolte soufflait au sein du Palais des Sports Jean-Weille de Nancy avec le facteur T côté français en la personne de la jeune arrière Orlane Kanor (6 buts). Déjà décisive dans le retour des siennes en première période, la messine va continuer sur sa lancée et mettre la France sur les bons rails (15-12). Derrière Laura Glauser est à la parade et on sentait les équipières d’Allison Pineau sur la bonne voie. Seulement le dernier quart d’heure va s’avérer fatal et la Russie s’assure avec autorité sa prise de pouvoir par l’activité de son duo Dmitrieva / Samokhina (8 et 7 buts). Les échecs sur l’excellente Anna Sedoykina n’arrangent pas les affaires de nos françaises qui perdent malheureusement pied pour s’incliner de 3 longueurs devant un sérieux adversaire et qui se positionne déjà comme un sérieux client pour la suite de la compétition. Rien n’est perdu pour l’équipe de France malgré la déception et ce dimanche on attend la réaction des joueuses d’Olivier Krumbholz prêtes à repartir à la “guerre” pour passer ce premier tour !

Sébastien Ribstein pour Hand Day