Dans la poule 1, des matchs serrés voir plus que prévu tandis que dans la poule 2, Plan-de-Cuques donne la leçon à Mérignac et s’empare seul du fauteuil de leader. Il y en eu pour tous les goûts ce week-end et sans oublier le choc entre l’Entente Noisy/Gagny et Le Havre qui se quittaient dos à dos.

Handball-Manon-Lhou-Moha-ATH-Lomme

Poule 1 : Achenheim reprend la tête, Noisy/Gagny et Le Havre se neutralisent

Des rencontres à suspense mais Achenheim/Truchtersheim arrive à ses fins devant une accrocheuse formation de Lomme qui sans complexe va tenir tête à son adversaire (28-26). Aucun dégât à l’arrivée pour les équipières de Mathilde Plotton (6 buts) qui retrouvent la première place de leur poule. Malgré la défaite, Lomme peut se servir de ce match pour la suite et on notera l’excellente performance de la gardienne Nadia Benabdelhafid auteur d’une vingtaine d’arrêts.

Derrière Le Havre reste dauphin de l’ATH après avoir cherché le point du nul chez l’équipe en forme du moment l’Entente Noisy/Gagny (25-25). Un score de parité au repos (13-13) et la même chose au buzzer final après avoir vu les deux équipes se rendre longtemps but pour but. La preuve avec un break de 2 longueurs en faveur du HAC (11-9) puis ce fut au tour de Noisy (20-18) avant que la buteuse maison Maëlle Chalmandrier ne trouve la faille et ce petit monde se quittait dos à dos.

Sambre/Avesnois s’invite sur le podium et confirme sa solidité à domicile au sortir de son nouveau succès sur la Stella St-Maur (31-30). En revanche cette défaite laisse la Stella dans une mauvaise spirale et enfin dans le duel pour le maintien, Vaulx en Velin cherche une précieuse victoire à Octeville (28-26).

Handball-Noisy-Gagny-Havre-2018-2019

Poule 2 : Plan-de-Cuques impressionne, Mérignac coule

Les yeux tournés vers le choc entre Plan-de-Cuques et Mérignac qui va finalement tourner court ! Splendide démonstration des joueuses de Grégory Capelle qui prennent les commandes après 10 minutes pour marquer une première fois les esprits avec un matelas de 5 longueurs d’avance au repos (15-10). Les 30 minutes suivantes vont être un calvaire pour Mérignac qui déchante complètement devant un adversaire intouchable (19-11, 24-15, 30-19). Cette affiche fut à sens unique et voit donc Plan-de-Cuques prendre le fauteuil de leader avec la manière.

Ce résultat fait également les affaire du Pouzin qui revient à la seconde place après avoir fait le travail dans la salle de la lanterne rouge Bergerac (41-26). Le promu s’est appuyé sur son trio Guillier / Stojanovic / Velichkovska (8, 7 et 7 buts) pour s’assurer d’une soirée tranquille et malgré les 13 réalisations de Souad Titou, Bergerac ne décolle toujours pas…

Rencontre à vocation offensives entre Aunis et Cannes/Mandelieu qui se solde par un match nul (36-36). Menant de 3 longueurs (20-17), Aunis s’en sort bien après avoir couru au score en seconde mi-temps (30-33) pour sauver les meubles dans les dernières secondes. Celles s/Belle a pris son temps (9-9) avant de lâcher les chevaux et signer un premier écart devant Bouillargues (15-9). Justine Hicquebrant (18 arrêts) conservent leur temps fort pendant 25 minutes au retour de la pause pour assurer une victoire qui se dessinait sans aucun doute (18-10 puis 26-17). Les Gardoises complètement dominées réduisent l’addition au cours du money time par un 4/0 mais le mot de la fin revient aux locales avec une ultime réalisation pour Stevin et Celles reste dans le bon wagon.

Sébastien Ribstein pour Hand Day