Hand Day - Passionnément handball
Championnat du Monde Handball France 2017

À tout juste 22 ans, Kalidiatou Niakaté dispute sa première coupe du Monde. Nouvelle star montante de l’équipe de France, la Nantaise joue désormais dans la cour des grands.

Handball-Niakate-EDF-03

Un talent précoce…

Née en 1995 à Paris, la longiligne Kalidiatou Niakaté se destine très rapidement à la pratique du handball. Talent précoce, elle survole avec brio toutes les catégories jeunes d’Aubervilliers puis de Chatenay Malabry. À tout juste 16 ans, ce tout nouvel espoir du pôle francilien intègre le centre de formation d’Issy-Paris. Pur produit de la formation parisienne, elle y signe son premier contrat professionnel en 2011. Sous la houlette de son nouvel entraîneur, Pablo Morel, elle devient un cadre incontournable de cette jeunesse dorée, avec notamment Coralie Lassource et Doungou Camara. « Ce club est pour moi l’un plus grands clubs formateurs de France . Il y a une très bonne ambiance, due en partie à notre jeune effectif » confie-t-elle avec fierté. (source : Handnews) En l’espace de six ans au club, elle ajoute de nouveaux trophées au palmarès d’Issy avec une Coupe de la Ligue en 2013, une finale européenne de Challenge Cup ainsi que deux deuxièmes places en championnat de France (2014, 2015). Au terme d’une saison 2016-17 ponctuée par 58 buts en Première Division, “Kali” offre une nouvelle finale de Coupe de France à son club de coeur. Pourtant l’aventure avec le club parisien va tourner court : « C’était clairement le bon moment pour moi de partir, je commençais à perdre un peu confiance en moi … ».

Handball-Niakate-EDF

… qui mûrit à Nantes

Partie sous les cieux nantais en septembre dernier, Kalidiatou Niakaté décroche dès son arrivée au club une place de titulaire indiscutable. Avec 46 buts à son compteur, elle permet à sa nouvelle équipe de lancer sa saison sur de bonnes bases. Actuel quatrième de LFH, Nantes réalise de belles prouesses en championnat. Investie dans sa nouvelle mission par le coach, Jan Basny, c’est une nouvelle carrière qui démarre pour la jeune arrière gauche, tant sur le plan offensif que défensif, « il me répète tout le temps que je dois l’être ! Je ne suis pas timide, mais je viens d’arriver, ce n’est pas facile pour moi de prendre mes responsabilités d’entrée de jeu, d’autant plus que je n’ai pas l’habitude de prendre dix buts par match ». (source : Handnews) À peine deux mois après son arrivée au club, le phénomène Niakaté fait déjà l’unanimité chez les supporteurs Ligériens, qui l’ont déjà adopté dans leurs coeurs.

… et dont l’expérience profite aujourd’hui à l’Equipe de France !

Forte de belles performances avec son club de Paris, Kalidiatou Niakaté découvre l’équipe de France à l’occasion des matchs amicaux de Golden League contre la Norvège et le Danemark. Convoquée en 2014 par le staff, la Parisienne effleure les joies de la sélection nationale. Après plusieurs mois d’absence en Bleu, Olivier Krumbholz lui donne une seconde chance avec son retour dans le groupe tricolore en novembre dernier. Présente dans la liste des 16 qui dispute le Mondial en Allemagne, cette compétition est l’occasion pour elle de se révéler aux yeux du grand public. « Je sais qu’en équipe de France on ne me donnera rien. Il faut montrer que je peux apporter à l’équipe », dit-elle avec courage (source : Handnews). Malgré un début poussif en phase de poules, elle se révèle contre l’Espagne 2 buts dans le money-time du match (25-25).  Avec 11 buts depuis le début de la compétition, dont 5 contre la Roumanie, Niakaté à son destin entre ses mains pour mener la France loin dans cette coupe du Monde.

Maxime Coupeau pour Hand Day