Hand Day - Passionnément handball
Championnat du Monde Handball France 2017

Comme Massy l’an dernier, Pontault-Combault a créé l’exploit au bout du suspens. Après une finale intense, le PCHB retrouve la Starligue. Il aura fallu quatre matches nuls, un petit peu de chance et beaucoup d’envie et d’abnégation pour atteindre l’élite du handball français, 10 ans après l’avoir quitté.

Handball-SAHB-PCHB

Dans cette rencontre ô combien décisive, c’est Sélestat qui a le mieux débuté. Devant après quelques minutes (7’, 2-4 puis 5-7 à la 12’), les Alsaciens n’ont pas réussi à distancer leur adversaire au cours du premier quart d’heure (14’, 7-7). Pontault-Combault profitait alors d’un temps-forts pour prendre une légère avance (19’, 10-8). Les locaux tournaient finalement en tête à la pause avec une unité de plus que Sélestat (12-11).

Au retour des vestiaires, le SAHB recollait immédiatement au tableau d’affichage, avant de reprendre les commandes (35’, 13-15 puis 16-18 à la 40’). Pontault ne cédait que peu de terrain et restait au contact. Soutenu pour son public, le PCHB revenait à hauteur sans inverser la tendance (43’, 19-19 puis 19-21 à la 47’). Sélestat conservait son avantage et prenait même trois longueurs d’avance à l’aube des cinq dernières minutes (22-25). Les Alsaciens avaient les cartes en main.

Au bout du suspens

Mais dans une finale de play-offs, comme tout au long de la saison, tout est possible. Dos au mur, les Pontellois n’avaient plus le choix. Poussés par leurs supporters, les Franciliens continuaient d’y croire, tandis que les Alsaciens perdaient quelque peu leurs moyens. A une minute du terme, Nikola Jukic redonnait espoir à toute une salle (24-25). Sélestat avait la possession. Alors à un de moins, les Alsaciens prenaient le risque de faire sortir leur portier. Malgré cette prise de risque, les visiteurs ne parvenaient pas à inscrire un 26ème but synonyme de Lidl Starligue. Pontault récupérait le ballon et c’est Steve Marie-Joseph qui, comme à Dijon, égalisait. Il restait dès lors une dernière offensive à contenir. Sélestat n’arrivait pas à trouver une solution et Kosta Savic tentait un tir de la dernière chance, sans réussite. Le buzzer retentissait. Pontault-Combault exultait.

Au terme d’un match beaucoup moins productif que la finale aller, Pontault-Combault pouvait fêter une montée en Lidl Starligue aussi incroyable qu’improbable, lorsque l’on observe les play-offs dans leur globalité. Souvent malmené, le PCHB a réussi à rompre sans jamais plier. Reste désormais à préparer la suite avec des départs majeurs tels que ceux de Valentin Aman et Aurélien Tchitombi et l’arrivée d’un nouvel entraîneur en la personne de Cherif Hamani. L’aventure s’annonce belle mais difficile pour un second promu qui paye, à l’inverse du champion de Proligue, saison après saison, la formule d’accession à l’élite.

La Fiche :

Pontault-Combault Handball et Sélestat Alsace Handball font match nul

Score final: 26 – 26 (MT 12-11)

Pontault-Combault – Romero Carreras (12 arrêts sur 37 tirs), Cantegrel – Leventoux, Marie-Joseph (6/7), Aman (1/1), Ribeiro (0/2), Lagier-Pitre (0/2), Jukic (4/7), Sokolic (2/5), Diallo (1/4), Moreno (1/3), Ioannou (4/4), Appolinaire (0/1), Gineys, Tchitombi (4/7), Dupoux (2/3).

Sélestat – Ravensbergen (8 arrêts sur 25 tirs), Kieffer (4 arrêt sur 9 tirs) – Nyembo (1/2), Valentin, Cauwenberghs (6/8 dt 2/2 pen), Djeric, Pereira (2/4), Bottlaender, Gutfreund, Schneider, Eudaric, Herbulot (0/1), Anquetil (2/5), Savic (6/12 dt 3/4 pen), De Beule (6/11), Seri (2/3).

Corentin Lochon pour Hand Day