Certains n’ont pas manqué le coche ce vendredi 1er décembre. C’est le cas notamment de Billère et de Limoges qui avaient besoin de points, ou des promus qui ont réalisé deux belles opérations comptables. Istres, Dijon et Sélestat sont en haut les grands gagnants, aux dépens de Pontault, Chartres et Créteil. A Cherbourg, Besançon et Nancy la situation est toujours compliquée.

Handball-BHB-Caen

Billère HB Pau Pyrénées – Caen HB – 26-24

Dans leur salle, les Pyrénéens sont repartis de l’avant tandis qu’à l’inverse Caen continue de chuter au classement. Et c’est en quelque sort un hold-up que les locaux ont réalisé. D’abord menés au score en début de partie (7’, 2-5 puis 7-10 à la 19’), ils ont réussi à recoller à la marque avant la pause (MT, 13-13). Les visiteurs n’étaient pour autant pas déstabilisés et parvenaient à refaire le trou (40’, 15-18). Le BHB courait une nouvelle fois après le score (50’, 19-22 puis 21-23 à la 53’) avant de réagir. Les Normands voyaient Billère se révolter et le match basculait (57’, 25-23). Cette victoire sur le fil n’en est que plus décevante pour les Caennais qui ont dominé durant la majeure partie de la rencontre.

Grand Besançon Doubs HB – Cavigal Nice Sports HB – 27-35

A Besançon, Nice a réalisé une très belle opération face un concurrent. Et c’est avec maîtrise que le promu s’est imposé. Tandis que l’entame était équilibrée (8’, 5-6), Nice montrait déjà sa domination une première fois (13’, 6-10). Dans sa salle, Besançon recollait au score rapidement (17’, 10-10 puis 13-13 à la 22’), mais flanchait de nouveau avant de rentrer au vestiaire (MT 13-19). Dès la reprise, Nice s’affirmer un peu plus. Portés par Nicolas Minne, auteur de dix buts sur dix-huit tentatives, les visiteurs s’envolaient pour signer une belle victoire (38’, 15-27 puis 21-33 à la 51’). Cette réception était très importante pour Besançon qui ne peut être que déçu. Les Bisontins sont douzièmes et voient Nice prendre trois points d’avance.

JS Cherbourgeoise Manche HB – Saint Marcel Vernon HB – 20-23

Rien ne va plus à Cherbourg. Défait une nouvelle fois face à Vernon, le JSC s’enlise un peu plus dans les profondeurs du classement. Dans ce derby, Vernon a dominé, mais la physionomie du match peut apporter des regrets aux Mauves. Après un premier quart d’heure équilibré (17’, 6-6), le SMV s’est échappé avant et après la mi-temps (MT, 8-11 puis 9-15 à la 37’). Cherbourg ne pouvait baisser les bras et faisait preuve de caractère pour revenir en infligeant un 5-0 à son adversaire (50’, 17-17). A dix minutes du terme, tout était donc relancé, mais Vernon profitait très rapidement de l’inconstance locale pour prendre le large (57’, 17-22). Cherbourg, lanterne rouge, n’a donc pas su saisir sa chance pour le plus grand bonheur du promu qui grimpe au septième rang.

Istres ouest Provence HB – US Créteil HB – 29-27

Le choc de cette onzième journée a tenu toutes ses promesses. Face à Istres, Créteil a résisté. Si les Cristoliens avaient réalisé le meilleur départ (3’, 1-3), les débats se sont ensuite équilibrés (11’, 5-5). Cet équilibre fut de courte durée puisque les Provençaux ont ensuite pris les rênes (15’, 9-5 puis 17-13 à la pause). Créteil, venu en Provence avec de grandes ambitions revenait à hauteur après la mi-temps (38’, 19-19). Un nouveau match débutait. Tour à tour, locaux et visiteurs se répondaient avant que l’USC ne prenne l’avantage (48’, 25-27). Créteil était en position de force, mais connaissait dès lors une panne offensive rédhibitoire. Istres profitait de ce passage à vide pour l’emporter. Grâce à ce succès, les Istréens retrouvent le fauteuil de leader. Créteil peut avoir des regrets et n’est plus au contact direct du top 5.

Handball-Arthur-Anquetil-SAHB-Nancy

Limoges HB 87 – UMS Pontault-Combault HB – 29-27

Face à Pontault, Limoges a été à la hauteur. Les locaux, qui se devaient de gagner, ont été plus solides en fin de rencontre. C’est bien dans les dernières minutes que la décision s’est faite puisque l’équilibre fut présent durant près de cinquante minutes. « A toi, à moi », les deux équipes se rendaient coup pour coup tout au long du premier acte (16’, 8-8 puis 15-16 à la pause). La reprise était similaire (37’, 20-20). Et si Limoges prenait à cet instant précis deux buts d’avance (42’, 22-20), les Pontellois restaient dans le coup (49’, 24-23). Cet infime avantage permettait aux locaux de mettre la pression sur leurs adversaires qui flanchaient à sept minutes du terme (53’, 27-24 puis 29-26 à la 57’). Ne restait plus qu’à conserver cette avance pour le LHB87 qui sort de la zone rouge et peut enclencher la marche avant. Suite à cette défaite, Le PCHB sort du podium.

Dijon Métropole HB – Chartres Métropole HB28 – 24-23

Au terme d’une belle bataille, les Dijonnais sont venus à bout du leader. A domicile, les Bourguignons ont globalement dominé la rencontre. Mieux en place en début de partie avant d’être rejoint (4’, 4-2 puis 7-7 à la 10’), le DMH a par la suite fait plier par deux fois un CMHB28 à réaction. Une première fois lors du premier acte (16’, 12-8). Ce à quoi Chartres répondait avant la pause (MT, 14-12). Puis une seconde fois lors de la deuxième demi-heure (38’, 19-14 puis 23-19 à la 55’). Cette fois, les Chartrains réagissaient encore en effectuant une remontée dans les dernières minutes (58’, 23-23). Le hold-up était possible, mais les visiteurs manquaient de justesse pour vaincre des Dijonnais réduits à six. Chartres peut s’en vouloir de perdre de cette manière et de connaître un nouveau coup d’arrêt. A l’inverse, pour Dijon la série continue. Les Bourguignons reviennent au contact du podium.

Sélestat Alsace HB – Grand Nancy ASPTT HB – 39-30

A l’Est, tout va pour le mieux pour Sélestat tandis que Nancy doute un peu plus. La faute à une rencontre déséquilibrée que le SAHB a totalement maîtrisée. Les Lorrains n’ont tenu que huit minutes (8’, 6-5). Suivait alors une démonstration des Alsaciens qui prenaient le large rapidement (12’, 12-5). A la pause, les locaux comptaient onze unités d’avance (22-11) et le second acte n’y changeait rien (41’, 30-17 puis 38-26 à la 55’). Nancy est donc passé à côté de son match et se retrouve treizième. Pendant que Sélestat monte sur la dernière marche du podium.

Corentin Lochon pour Hand Day