Un gros combat et comme un symbole Nikola Karabatic délivre l’équipe de France qui remporte le bronze au buzzer devant l’Allemagne (26-25). Tout comme en phase de poule ce duel entre français et allemands va tenir ses promesses du moins au niveau de l’intensité mais avec comme enjeu de repartir avec une médaille. Une seconde période au courage des Bleus qui ont perdu Cyril Dumoulin pour à priori une blessure au genou (ligaments) mais sont allés au bout avec la délivrance dans les dernières secondes. La France perd sa couronne mondiale mais repart bronzée du Danemark et une dernière victoire décrochée avec le coeur et les tripes.

Handball-Nikola-Karabatic-France-Allemagne-2019

Le jour et la nuit dans la prestation tricolore sur cette petite finale avec un premier acte marqué par une attaque dans le dur et par moment impuissante devant le bloc germanique. Dans ce match des déçus, il est certain que le futur vainqueur est celui qui a dirigé le mieux la déception et on sentait une Allemagne plus dans le rythme avec un +4 au repos qui laissait la Mannschaft sur la bonne voie (13-9). De plus, un événement important dans ces 30 minutes, la sortie du blessure de Cyril Dumoulin et on craint les croisés pour le portier nantais…

Puis le réveil et le sursaut des français qui vont rattraper ce handicap et un second souffle avec une défense bien plus solide sur l’homme et enfin des ballons montés parfaitement dans le rythme. Ce retour en force des hommes de Didier Dinart débouche sur l’égalisation et enfin une équipe de France qui comme un seul homme s’empare des commandes (18-16). Kentin Mahé va imprimer le rythme et surtout les temps forts pour que les Bleus sortent de leur torpeur et de quelle manière ! En face la Mannschaft met elle aussi tout son coeur pour revenir en jeu devant son public et autour des parades de Wolff avec le gaucher Wiede voir Gensheimer qui répondent parfaitement aux Mem, Fabregas et autres Mahé (19-19 / 22-22 / 25-25). Des dernières minutes tendues et irrespirables avec Silvio Heinevetter qui met en échec Luc Abalo mais l’Allemagne perd le dernier ballon et monté de Guigou puis passe sur Nikola Karabatic et la délivrance au bout (26-25) !

Une joie légitime après ce rude combat de 60 minutes et la satisfaction d’avoir fini le travail et c’est déjà ça de pris !  

Allemagne – France 26-25. Mi-temps : 13-9. Arbitres : MM. D.Santos et R.Fonseca (Portugal). Jyske Bank Boxen de Herning. 14 121 spectateurs.

Allemagne – Heinevetter (1 arrêt) et Wolff (12 arrêts dont 1p) au but ; Gensheimer 7 dont 1p, Lemke, Wiencek 2, Suton, Wiede 2 Pekeler 1, Weinhold 1, Fäth 2, Groetzki 1, Hafner, Musche 1 dont 1p, Bohm 1, Kohlbacher 3 et Drux 4. Entraîneur : Christian Prokop.

France – Dumoulin (2 arrêts) et Gérard (8 arrêts dont 1p) au but ; Remili 2, Lagarde, Richardson 2 dont 2p, Mem 2, N.Karabatic 2, Mahé 7 dont 1p, Grebille, N’Guessan 3, Abalo 3, Guigou 1, L.Karabatic, Fabregas 3, Dipanda et Porte 1. Entraîneurs : Didier Dinart et Guillaume Gille.

Sébastien Ribstein pour Hand Day