En tête Brest et Metz continuent la série, Besançon reste sur le podium, Paris s’impose à l’extérieur, Toulon assure son affaire tandis que Dijon et Chambray se neutralisent. Retour sur cette nouvelle journée de championnat avant la mini trêve internationale. Prochaine journée début octobre.

handball-Brest-2018-2019

Un dernier coup de rein était nécessaire avant de se quitter temporairement, le temps de laisser passer une semaine internationale dans laquelle l’équipe de France féminine se retrouve. Avant cela, la 6ème journée sous les projecteurs avec les succès de Brest et Metz qui poursuivent leur duel à distance et surtout un début de championnat réussi.

Pour la venue de Nantes, les Messines vont sur courant alternatif prendre le dessus du côté de St Symphorien. Au coude à coude après les 30 premières minutes (13-13), Manon Houette (4 buts) et les championnes de France attendent la 40’ minute pour reprendre les commandes avec un rythme de croisière de 3 à 4 buts. Au final, Metz ne tremble pas à domicile pour assurer le 6/6 tout comme son rival Brest. En effet, les Bretonnes connaissent le même cas de figure pour la réception de Nice et malgré le festival de la gauchère Ana Gros (12 buts sur 16 tentatives), le BBH va patienter jusqu’en seconde mi-temps pour décrocher les Aiglonnes. Cléopâtre Darleux (16 arrêts) se montre solide sur sa ligne et les filles de Laurent Bezeau déroulent au cours du dernier quart d’heure (29-23 SF).

Besançon s’installe sur le podium derrière les deux intouchables au profit de son succès acquis en Franche-Comté face Fleury les Aubrais (+2). Les bisontines se sont employées pour non seulement refaire leur retard (13-15 MT) puis en tenant la distance face aux tentatives Loiretaines avec Almeida et Alexandra Lacrabère (6 buts chacune) en chef de file. L’ESBF ne se désunit pas et trouve les ressources pour pousser ces accélérations qui vous assurent la main sur le jeu malgré la belle résistance adverse. Une bonne affaire pour les joueuses du duo Tervel-Delerce qui distancent au classement leurs adversaires directs.

Handball-Sabrina-Zazai-Toulon-2018-2019

En milieu de tableau Dijon et Chambray n’ont pu se départager dans une rencontre ponctué par une longue course poursuite des Bourguignonnes qui accusent jusqu’à 4 buts de retard en début de seconde période (16-20). Fort heureusement une fois l’orage passé, le JDA par l’intermédiaire de Sophia Fehri recolle et ne va plus lâcher l’affaire (23-23, 51’) dans une fin de match indécise. Un joli mano à mano qui satisfait les deux formations, même si le CTH n’a pu maintenir la pression pendant 60 minutes.

Paris qui doit refaire surface après s’être vu retirer ses deux premières victoires de la saison ne se laisse pas abattre pour autant et les parisiennes signent un succès autoritaire dans la salle de Bourg de Péage (+6). Le tandem Tamara Horacek / Sonja Frey (16 buts) sans oublier Chloé Bulleux (6) lancent la machine et la situation se décante clairement en fin de match pour voir les joueuses d’Arnaud Gandais prendre le meilleure sur des Drômoises qui se sont accrochées et qui n’étaient par moment pas si loin que ça.

Pour conclure, Toulon St/Cyr avec le retour de la jeune gardienne Camille Depuiset au sein de son effectif domine le second promu St Amand Les Eaux (+11). Une addition lourde mais qui n’apparaît pas forcément si illogique que ça avec le festival signé Siraba Dembelé (10 buts) et une défense Varoise compacte qui ne va plus laisser beaucoup d’espaces aux tireuses adverses. En face St Amand reste dans le coup pendant plus d’une demi-heure (-2) avant de tirer la langue face aux assauts d’un TSCV déchaîné et qui ne manque pas d’engranger le plein de points pour sa seconde victoire de la saison.

Résultats :

  • DijonChambray 25-25
  • Besançon – Fleury les Aubrais 28-26
  • Bourg de Péage – Paris 92 25-31
  • Brest – Nice 29-23
  • Metz – Nantes 28-21
  • Toulon St/Cyr – St Amand Les Eaux 31-20

Sébastien Ribstein pour Hand Day