Hand Day - Passionnément handball
Championnat du Monde Handball France 2017

Les favoris se sont imposés mais plus ou moins dans la douleur si l’on excepte le Paris Saint-Germain, Nantes et Montpellier ont dû patienter avant de se sentir soulagés. Pour conclure le choc entre Nîmes et Chambéry qui devrait offrir un beau spectacle au public du Parnasse.

Handball-Kiril-Lazarov-Nantes-Montpellier-2018-2019

Direction la capitale et le succès du PSG qui en laissant au repos Nikola Kabaratic va gérer son affaire pour la venue du Fenix Toulouse (36-30). Les Toulousains proposent de belles choses notamment en seconde période par les arrêts de Kevin Bonnefoi ou les efforts du duo Ferran Sole / Markus Olsson (8 et 6 buts). Seulement en face il y a un autre tandem qui fait très mal avec Nedim Remili et son compère Mikkel Hansen (8 buts chacun) pour permettre aux Parisiens de garder leurs distances tout au long de cette partie (11-6, 26-20, 33-27). Une soirée qui se termine avec une victoire logique du champion de France qui peut préparer sereinement son voyage au Danemark vers Skjern.

Dans le chapitre soirée piège, on peut dire même combat pour Nantes et Montpellier qui certes s’imposent mais au finish. Le H qui fêtait les 300 matchs du capitaine Rock Feliho sous ses couleurs n’a pas eu la partie facile devant CessonRennes pourtant amoindri par les absences (Mitrovic, Beauregard…). Toujours est-il que les Nantais se sont employés pendant l’heure de jeu pour s’en sortir après que le visiteur sans complexe ne fasse un break (9-6) pour rentrer devant au vestiaire de Beaulieu (15-13). Les 30 minutes suivantes confortent l’idée que les Cessonnais ne vont rien lâcher avec la jeunesse qui se met en avant et le jeune Mathieu Salou montre l’exemple. Les hommes de Thierry Anti reprennent leurs esprits un instant (23-20) mais au moment d’attaquer le money time tout était à refaire (27-27). Des dernières minutes crispantes puis Kiril Lazarov (9 buts) ne manque pas son dernier tir qui va sceller la victoire étriquée du H qui s’en sort très bien face à une belle équipe de Cesson qui n’a pas démérité (29-28).

Handball-Nikola-Jukic-Pontault

Même registre en terre francilienne avec PontaultCombault qui reste à l’affût de ses premiers points et va croire longtemps en ses chances contre Montpellier. Aucun dégâts à signaler au gong final du côté Montpelliérain avec la victoire mais qui fut longue à se dessiner (30-26). Pontault ne veut rien lâcher et avec envie profite des errances de son adversaire pour passer devant (15-13) et tenir tête au champion d’Europe (24-24, 52’). L’issue de cette rencontre intervient là encore en fin de match avec un Nikola Portner efficace sur sa ligne, Melvyn Richardson et Kyllian Villeminot (6 buts) très entreprenant en ce moment font définitivement pencher la balance en faveur du MHB qui s’en sort aux forceps (+4).

Un duel acharné dans le Nord entre Dunkerque et le Pays d’Aix et on se quitte sur le succès de l’USDK qui négocie au mieux les moments clés pour damner le pion aux Provençaux (26-24). Ce sont les Aixois qui réussissent le mieux leur entame jusqu’à compter 3 buts d’avance (11-8) grâce entre autres à la recrue Yanis Lenne (5 buts) et Aymeric Minne (9/11). Juste avant la mi-temps, Tom Pelayo réduit l’écart (12-14) et en seconde période les Dunkerquois repartent de plus belle pour un mano à mano qui se poursuit jusqu’à la 52’ (22-22). Baptiste Butto (7 buts), Haniel Langaro et Diego Pineiro se chargent de trouver la mire (25-22) et les ultimes efforts des hommes de Jérôme Fernandez ne peuvent suffire à enlever ce premier succès aux Nordistes sur leur terre.

Handball-Xavier-Barachet-Saint-Raphael-Ivry-2018-2019

On part cette fois en Provence et le promu Istres sauve les meubles après que Nicolas Boschi ne trompe la vigilance du portier de Tremblay en France pour assurer le nul (25-25). Un partage des points assez logique dans son ensemble surtout au vue de la prestation des Istréens qui mènent la danse (13-10) puis font front devant la fougue Tremblaysienne pour faire la différence. Luka Sebetic pense donner au TFHB la victoire avant le dénouement que l’on connaît.

Puis direction le Var ou SaintRaphaël se refait petit à petit la santé et reste sur sa bonne spirale face à Ivry (27-24). La victoire est donc au bout pour Joël Da Silva et ses troupes qui dominent et récitent leur partition pendant la première période (12-7). Puis on garde les mêmes ingrédients avec un Mihai Popescu en forme dans sa cage et une attaque qui trouve avec aisance les ouvertures par Caucheteux, Barachet ou Sarmiento. Suffisant pour se permettre une fin de match tranquille ? Disons que oui mais avec quelques bémols qui sont le petit coup de pouce qui permet à Ivry de réduire l’addition finale (-3).

Au classement, Paris et Nantes en tête en attendant le résultat de NîmesChambéry, ce soir 20h45 sur beIN SPORTS.

Sébastien Ribstein pour Hand Day