Istres attendait cette première victoire et c’est désormais chose faite ! En haut de tableau Paris, Montpellier et Chambéry s’en sortent parfaitement. Nîmes remporte un nouveau succès sur ses terres devant Dunkerque qui n’a pas démérité, petite balade pour le Fenix Toulouse devant Cesson-Rennes et Nantes doit encore accueillir l’US Ivry pour en finir avec cette 16ème journée. 

Handball-Melvyn-Richardson-SRVHB-MHB-2018-2019

L’affiche du mercredi soir tourne finalement court dans le Var et Montpellier se montre sans concession pour reprendre provisoirement le fauteuil de dauphin en dominant SaintRaphaël (32-24). Melvyn Richardson (8 buts) donne le ton, Mohamed Soussi (6) se fait plaisir sur le front de l’attaque (9-4) et le MHB prend son envol jusqu’à la pause réglementaire. Nikola Portner se fait également plaisir depuis son but et un +9 qui laisse présager d’une seconde période compliquée pour les Varois (10-19). Et ce fut le cas malgré les retours d’Adrien Dipanda et Daniel Sarmiento, le SRVHB ne trouve jamais les clés pour prétendre inquiéter les Montpelliérains. Valentin Porte et ses hommes accentuent toujours sérieusement leur mainmise (28-19) en récitant un jeu propre. Il va y avoir fort heureusement un petit soupçon de révolte en fin de match de la part des hommes de Joël Da Silva qui trouvent par ci par là quelques solutions mais une soirée bien morne dans le Var pour le SRVHB. En attendant le MHB va pouvoir préparer son voyage vers la Macédoine et jouer une place en 8ème de finale de la Ligue des Champions.

Ci-dessous, en image la rencontre entre Saint-Raphaël et Montpellier par notre envoyé sur place : 

https://www.facebook.com/pg/HandDay/photos/?tab=album&album_id=2196357693740773

Une journée placée sous le signe du derby avec à cette occasion la première victoire en championnat attendue depuis fort longtemps par Istres qui au finish l’emporte face au Pays d’Aix (25-24). Cardiaque s’abstenir dans ce derby de Provence avec des aixois qui dans un premier temps rendent une belle copie et arrivent tranquillement à la pause avec 5 buts de mieux (12-7). L’écart grimpe à 6 unités (10-16) avant que les Istréens ne repartent au combat bien aidé par les arrêts précieux de Robin Cappelle et après 20 minutes de jeu en seconde période, les hommes de Gilles Derot sont à nouveau dans le coup (19-19). Aix souffle le chaud et le froid sans pouvoir empêcher Junior Tuzolana (5 buts dans les 5 dernières minutes) de réussir le penalty de la gagne dans les dernières secondes. De quoi exulter côté Istres et rager côté Aix.

L’espoir demeure pour le promu avec également le revers de PontaultCombault du côté de Chambéry (18-28). Il faudra encore attendre ce samedi pour connaître le résultat d’Ivry en voyage vers Nantes. Les Pontellois ne vont pas tenir la distance en Savoie après 30 premières minutes plutôt intéressantes (10-11 MT). Sans son gardien numéro un Robin Cantegrel blessé, les banlieusards ne peuvent pas suivre la cadence imposée en seconde par les Chambériens. On passe par les ailes avec Arthur Anquetil et Fahrudin Melic, Alejandro Costoya (6 buts) trouve les espaces puis Yann Genty ferme la boutique avec ses 16 arrêts de quoi boucler proprement l’affaire (+10).

Handball-USAM-USDK-2018-2019

Autre soirée difficile avec celle de CessonRennes qui rapidement voyait ses espoirs s’envoler dans la ville Rose. La faute à une équipe du Fenix Toulouse sérieuse et appliquée avec comme objectif de remporter des points importants pour affirmer ses positions tout comme ses distances de la zone rouge (36-26). C’est en défense que les Toulousains construisent leur succès avec l’apport non négligeable d’un grand Yassine Idrissi. Le portier du Fenix est à la parade sans baisser d’intensité et n’est pas étranger au +10 final. Malgré les départs en cours de saison (Ilic / Bonnefoi), les hommes de Philippe Gardent montrent de belles qualités morales et un très beau visage depuis de nombreuses semaines. L’opération maintien est en très bonne vue, à condition de garder la même intensité.

Pour conclure dans la série derby, Tremblay en France recevait son voisin du Paris SaintGermain mais pas de miracle à l’arrivée et le champion de France soigne ses stats et sa partition (34-23). En tête la mi-temps venue (13-12) et comptant 3 buts d’avance à la 34’ (17-14), Tremblay se met à buter sur le rideau parisien et un Rodrigo Corrales très inspiré pour laisser le PSG filer vers un large succès (24-19 / 31-22). Paris conserve son rang et reste dans le wagon première classe !

Le choc du jeudi semblait acquis à la cause de l’USAM Nîmes notamment après une entame de partie tonitruante devant Dunkerque qui faisait sans Dylan Garain et Florian Billant (9-3, 8’). La déferlante se poursuit et des gardois qui trouvent toujours aussi brillamment le chemin du but nordiste (12-5) avant d’encaisser un 4/0 qui relance l’USDK (9-12). Samir Bellahcene débute lui aussi son show sur sa ligne et après un but signé Baptiste Butto, les hommes de Patrick Cazal sont revenus en jeu malgré encore un retard de 2 longueurs au repos (11-13). Le discours à la pause de Franck Maurice semble avoir fait effet et l’USAM repart de l’avant par Elohim Prandi et Mohammad Sanad (8 buts chacun) et le portier Rémi Desbonnet (16 arrêts) toujours aussi explosif et qui fait la différence (19-14 puis 22-16). Les Nordistes proche de prendre la foudre sonnent à nouveau la charge par plusieurs changements tactiques payants et autour de Reinier Taboada (7 buts) et Haniel Langaro, Dunkerque est encore en vie (24-25, 54’). Prandi se charge de mettre définitivement les Gardois à l’abri (27-25) mais que ce fut un vrai combat entre les deux équipes qui ont proposé toutes deux un séduisant visage malgré ses temps forts et temps faibles.

Le choc dans le Gard en image entre l’USAM Nîmes et Dunkerque depuis le Parnasse à retrouver au lien ci-dessous : 

https://www.facebook.com/pg/HandDay/photos/?tab=album&album_id=2198171980226011

La conclusion de cette journée se fera ce samedi soir avec le HBC Nantes qui accueillera l’US Ivry.

Sébastien Ribstein pour Hand Day