Une soirée plus que positive pour Nantes qui non seulement s’impose à Saint-Raphaël mais en profite pour reprendre la tête du championnat. La première défaite de la saison de Chambéry à domicile contre Montpellier permet au H de rester seul leader au sortir de cette 11ème journée.

Handball-Mohamad-Sanad-USAM-2018-2019

Les choses sérieuses débutaient mercredi soir avec plusieurs matchs à enjeux et notamment dans le bas de tableau. Une victoire acquise vraiment aux forceps suite à un ultime penalty réussi par Camarero qui permet au Pays d’Aix de rafler la mise face au promu Istres qui n’a pas vu ses efforts récompensés (27-26). Le Fenix Toulouse retrouve enfin le sourire et surtout sa première victoire tant attendue dans ce championnat contre l’US Ivry (29-25). Un succès qui permet à Yassine Idrissi et ses coéquipiers de prendre de l’air sur la zone rouge.

Un derby francilien haletant et indécis qui se conclut par la courte victoire de Tremblay en France sur son voisin Pontault-Combault (25-24). Samuel Honrubia délivre son équipe de la menace des pontellois qui n’ont jamais démérité. L’USAM Nîmes frappe fort à nouveau et l’emporte dans la salle de Dunkerque (27-25). Les hommes de Franck Maurice prouvent leur solidité à l’extérieur dans un joli mano à mano avant de faire pencher définitivement la balance en leur faveur.

Le Paris Saint-Germain se méfiait de ce voyage en Bretagne mais au final, les joueurs de la capitale assurent tranquillement leur sortie du côté de Cesson-Rennes (29-19). Nedim Remili (5 buts) et ses camarades se sont rapidement rendus la tâche facile pour mener les échanges (+4) et dérouler jusqu’au gong final et désormais le champion de France revient à égalité de point avec Chambéry.

Handball-Cyril-Dumoulin-SRVHB-Nantes-2018-2019

Un jeudi placé sous le signe des chocs et devant les caméras de beIN Sports avec deux succès à l’extérieur. Très belle affaire que réalise Nantes qui autour d’un Nicolas Claire qui fait le jeu et une fois buteur puis passeur avec un réel impact qui fait pencher la balance en faveur des hommes de Thierry Anti. Saint-Raphaël va tenir le choc dans un premier temps avant de perdre pied et les ballons dans la foulée pour accuser un retard 3 unités au repos (11-14). Solide avec Cyril Dumoulin qui fait le nécessaire derrière, David Balaguer (7) est impeccable à la finition tout comme Florian Delecroix, le H fait toujours la course en tête pour distancer un SRVHB qui n’y arrive plus (20-15, 26-19, 28-21). Les arrêts d’Alexandre Demaille permettent au bateau de ne pas sombrer complètement mais Saint-Raphaël n’avait pas les moyens de contrer la machine nantaise qui comptait pourtant des absents (Tournat et Gurbindo).

Nantes est donc le grand vainqueur de la journée car dans le même temps, Montpellier jouait un bien vilain tour à Chambéry. Le Phare était pourtant prêt pour cette affiche mais les hommes d’Erick Mathé vont déchanter alors que les 30 premières minutes étaient très encourageantes (14-13 MT). Certes, Yann Genty et les Savoyards vont mener de 5 longueurs avant que le MHB ne relève la tête mais Chambéry restait dans le coup au terme du premier acte. Seulement les 30 minutes suivantes sont bien différentes avec une défense qui ne trouve plus les moyens de contrer les arrières adverses qui se régalent. Melvyn Richardson (7 buts) et Jonas Truchanovicius (6) sont efficaces, sans oublier ce cher Vincent Gérard. Le futur gardien du PSG va faire pencher la balance et en face, la finition n’est plus au rendez-vous avec un festival de maladresses côté local. Montpellier réussi sa mission “commando” en Savoie et si la route reste longue, la prestation des hommes de Patrice Canayer a été vraiment séduisante (29-22). Coup d’arrêt pour Chambéry qui connaît sa première défaite cette saison et voit donc Paris revenir à sa hauteur.

Sébastien Ribstein pour Hand Day