Nantes cherche avec brio et panache son billet pour les quarts de finale en éliminant les Allemands de Rhein-Neckar Löwen. Battus de 2 buts à l’aller, les Nantais ont su dans une ambiance de folie tenir le choc et inscrire le but de la délivrance dans les ultimes secondes (30-27). Un exploit pour le H qui maintenant va encore monter d’un cran avec le FC Barcelone qui se dresse sur la route de Cologne. Le Paris Saint-Germain va retrouver une vieille connaissance avec les Polonais du PGE Kielce vainqueurs du Motor Zaporozhye.

handball-Olivier-Nyokas-Nantes-RNL-2018-2019

Autant le dire la soirée fut réussie pour Nantes qui arrache sa qualification au terme d’une rencontre à suspense ! Match référence pour le H cette saison ? Défaits de deux longueurs en Allemagne (32-34), les hommes de Thierry Anti passent par toutes les étapes avec une entame difficile (3-6) puis malgré quelques soucis défensifs, reviennent dans la course (11-11). Le duo Valero Rivera / Romain Lagarde (8 buts chacun) ne manque pas grand chose et en face les lions commencent à vendanger plusieurs occasions franches. Andreas Palicka permet par ses arrêts aux Germaniques de rester au coude à coude au terme du premier acte (14-14).

Une seconde période du même acabit avec ce fameux +2 qui tombe à pic pour le H qui enchaîne (20-17) par ses ailiers Balaguer / Rivera. Rhein-Neckar n’a pas dit son dernier mot et après un handicap de 4 longueurs, Andy Schmid (5 buts) et ses coéquipiers réduisent l’écart et son virtuellement qualifiés (24-25 / 27-28). Les 5 dernières minutes sous haute tension voient Nantes reprendre la main avec un arrêt décisif d’Arnaud Siffert et un but de Romain Lagarde le héros du soir qui offre ce +3 et la qualification (30-27).

Handball-Timur-Dibirov-Vardar-2018

La route vers Cologne 

La montagne Barcelone pour Nantes, Paris qui tout comme les Catalans attendait patiemment de connaître le nom de son futur adversaire. Ce sera Kielce qui va tenter de mettre fin aux ambitions des Parisiens de rejoindre une fois de plus le Final 4 de Cologne. Pour ceux qui s’en souviennent ces mêmes polonais toujours sous la houlette de Talant Dujshebaev lors de la saison 2015/2016 au stade des demi-finales éliminaient Paris (28-26). Pour en arriver à ce stade Kielce a passé avec brio l’obstacle Zaporozhye (33-33 / 34-29). Match nul en Ukraine puis Alex Dujshebaev (6 buts) et les Polonais dominent le retour chez eux pour se donner le droit de rêver.

Un seul représentant de la Bundesliga pour ces quarts avec FlensburgHandewitt qui va donc représenter son pays après avoir aisément composté son billet devant les Biélorusses du Meshkov Brest (30-28 / 30-20). Veszprem se dresse sur la route germanique avec un retour en Hongrie. Les Magyars vainqueurs de 2 buts au Portugal (30-28) puis dans leur antre (35-29) avec 3 buts de Kentin Mahé lors de ce retour face au Sporting Lisbonne. Le dernier quart de finale mettra aux prises le Vardar Skopje avec le second représentant hongrois dans cette Ldc, à savoir le Pick Szeged. Un derby des Balkans face aux Croates de Zagreb (27-18 /32-30) qui envoyait les Macédoniens en quart. Les Polonais du Wisla Plock ne vont pas pouvoir contester la mainmise de Szeged qui après son succès de 2 buts à l’aller (22-20) va dominer le retour (23-16) et les équipiers de l’ex montpelliérain Matej Gaber se donnent le droit de retrouver l’ancien vainqueur de cette Ligue des Champions.

 

Le tableau des quarts de finale :

 

  • HBC Nantes (Fra) – FC Barcelone (Esp)
  • PGE Vive Kielce (Pol) – Paris Saint-Germain (Fra)
  • SG Flensburg-Handewitt (All) – Veszprem (Hon)
  • Vardar Skopje (Mac) – Pick Szeged (Hon)

Sébastien Ribstein pour Hand Day