Une victoire en Roumanie (31-26) et Metz fait un grand pas vers Budapest ! Bien entendu, il faudra gérer le match retour aux Arènes contre le CSM Bucarest mais tout est réuni pour voir enfin les Messines prendre part au fameux Final 4 qui se refusait aux joueuses d’Emmanuel Mayonnade.

Handball-Manon-Houette-Metz-2018-2019

Les souvenirs de l’élimination face à cette équipe se sont-ils envolés ce vendredi soir dans les Carpates ? Quoi qu’il en soit Metz a clairement toutes les cartes en main pour se qualifier (enfin) pour le dernier carré de cette Ligue des Champions féminine après ce match aller (+5). Certes il va falloir conserver ce matelas pour la seconde manche et Bucarest devrait jouer le coup à fond pour ne rien avoir à regretter. Donc prudence reste de mise…

 

Metz attaque fort

Les championnes de France ont su montrer rapidement les crocs (4-0) puis gèrent dans un second temps leur avance par Xenia Smits (6 buts), Laura Glauser dans sa cage et Grâce Zaadi (6-4 / 11-9). Dans les rangs du CSM, on constate l’absence de la star Cristina Neagu blessée depuis l’Euro et quelques autres visages connus mais il reste du répondant avec Andrea Lekic et Jovanka Radicevic. Les deux joueuses vont à elles seules inscrire plus de la moitié des buts de l’équipe (9 et 10). Béatrice Edwige et les Messines ne gâchent pas leurs munitions en fin de première période et signent un +3 encourageant (14-11).

 

Bucarest revient mais Metz fait le travail

Un second acte qui se joue sur plusieurs temps fort avec toujours la machine messine qui fait le boulot pour bousculer des roumaines qui peinent sur le rideau défensif adverse (18-13 puis 25-22). Des hauts et des bas notamment dans la finition avec une Grubisic qui mettait en échec les artilleuses tricolores et le tandem de choc Lekic / Radicevic qui met le nez à la fenêtre. L’espoir renaît pour les supporters présents qui assistent au retour de leur équipe préférée (26-28) et qui se procure les ballons pour chercher mieux. Laura Glauser retrouve son efficacité dans ce money time de feu et Metz serre les dents avant de reprendre le large par Orlane Kanor (4) et Zaadi pour signer ce +5 qui laisse un bon espoir de qualification (31-26).

 

Les voyants sont au vert et ne pas voir les Messines du côté de Bucarest dans quelques semaines seraient un réel gâchis pour ne pas dire plus !

Sébastien Ribstein pour Hand Day