Le monde du football, mais pas que avec celui du handball et aussi du sport en général est en deuil après l’annonce de la disparition de Louis Nicollin à l’âge de 74 ans.  

handball-Louis-Nicollin-Montpellier

Un amoureux, un passionné, un caractère bien trempé, les termes manquent pour décrie Louis Nicollin qui malheureusement, nous a quitté ce 29 juin 2017. Le monde du sport est en deuil et les nombreux témoignages notamment du milieu du handball, ont afflué de toute part à la suite de cette triste nouvelle. Celui qui aimait tant collectionnés les maillots de sportifs : Pascal Mahé, Valentin Porte et la liste est longue va nous manquer… « C’est scandaleux de finir avant dernier, avait-il affirmé alors. On n’a que ce qu’on mérite. Si on peut se séparer de ce club, j’en serais fort aise. On ne mettra plus un sou. » ou encore « Je n’aurais jamais dû aller au basket et au hand, si je pouvais changer une chose, ce serait ça» Voilà quelques unes des citations de ce cher Loulou qui resteront dans nos esprits pour cet homme qui aimait investir dans beaucoup de sport et notamment le handball avec le PSG. On ne peut pas mettre en doute son intérêt pour le hand et ces coups de gueule et sa verve resterons légendaires aussi bien chez ses admirateurs que chez ses détracteurs. 

A titre personnel, je me souviens d’une finale de coupe de France perdue, si ma mémoire footballistique ne me joue pas des tours, contre Auxerre, ce cher Louis Nicollin et ses hommes avaient applaudis sportivement la victoire de l’AJA puis cette superbe phrase du président montpelliérain : “Bon ça suffit” et stop plus rien. Magnifique ! Que l’on n’aime ou pas le personnage, une chose est certaine, Louis n’a jamais laissé personne indifférent.

Je ne dirais qu’une chose pour conclure : Au revoir loulou !

Sébastien Ribstein pour Hand Day