La France a rendez-vous ce dimanche pour réaliser un premier doublé historique et la passe de deux après le titre mondial avec ce titre européen à la clé. Faire aussi bien que les experts ? En tous les cas, nos femmes de défis se sont hissés en finale de leur Euro en dominant les Pays-Bas et mettent fin à la série qui voyait les Bleues échouer au stade des demi-finales dans cette compétition. L’année ou jamais ? Réponse ce dimanche.

Handball-France-finale-Euro-2018

Il y a aura bien une revanche entre l’équipe de France et la Russie qui vont se retrouver une nouvelle fois en finale après la dernière en date qui remonte aux derniers Jeux Olympiques de Rio en 2016. De plus, pour leur entrée en matière dans leur Euro, les Bleues battues par les championnes olympiques (23-26) vont retrouver les filles de Trefilov avec l’envie de mettre fin à cette série face aux russes. La France a enfin réussi à passer le stade des demi-finales dans cette compétition donc pourquoi pas chercher l’or à domicile !

Face aux Pays-Bas, la défense tricolore va une fois de plus faire pencher la balance et malgré l’envie des Bataves de monter chaque ballon, l’équipe de France va parfaitement résoudre l’équation proposée et asseoir sa victoire en seconde période. Prenant un break de 3 buts (6-3), Estelle Nze-Minko (7 buts) et les Bleues vont mener globalement toute la première mi-temps même si les Pays-Bas restent accrochés aux basques françaises (11-12).

Si le duo Wester / Duijndam a du mal sur cette demi-finale, Laura Glauser au cours du second acte va mettre tout le monde d’accord ! Sous l’impulsion de la gardienne messine, les Nze-Minko, Flippes, Dembelé et consort se fondent dans les espaces et le résultat parle de lui même (18-14, 21-15, 26-18). On va jouer jusqu’au bout du côté des Oranges mais tout en sachant pertinemment l’issue de cette demi-finale. La France s’impose (27-21), se qualifie pour sa finale et dimanche peut écrire une nouvelle page de l’histoire du handball tricolore.

Pays-Bas – France 21-27. Mi-temps : 11-12. Arbitres : Andreu Marin et Ignacio Garcia Serradilla (ESPAGNE). Accor Hôtels Arena de Paris/Bercy. 12 463 spectateurs.

Pays-Bas – Duijndam (3 arrêts) et Wester (4 arrêts) au but ; Abbingh 7, Malestein 4, Polma 4, Groot 3, Dulfer 2, Van Der Heijden 1, Amega, Bont, Freriks, Knippenborg, Kramer, Smeets, Visser et Rozemalen. Entraîneur : Helle Thomsen.

France – Glauser (9 arrêts) et Leynaud (5 arrêts) au but ; Nze Minko 6, Dembelé 4, Flippes 4, Edwige 3, Coatanea 2, Zaadi 2, Ayglon 1, Houette 1, Kanor 1, Lacrabère 1, Niombla 1, Pineau 1, Foppa et N’Gouan. Entraîneur : Olivier Krumbholz.

Sébastien Ribstein pour Hand Day