Un week-end studieux pour nos deux clubs Français engagés dans ce tour principal et deux victoires pour Varois et Savoyards. Le SRVHB après sa superbe victoire à Berlin, confirme cette fois à domicile devant Anaitasuna (36-27), tandis que Chambéry ne tombait pas dans le piège du Wacker Thun et s’imposait en Suisse (29-25). Une bonne opération réalisé de part et d’autre !

Handball-SRVHB-CRMHB

Le SRVHB à son rythme

Saint-Raphaël poursuit ses excellents débuts dans cette phase de groupe et sur sa lancée du dernier voyage fructueux à Berlin, passe la seconde pour la venue des Espagnols d’Helvetia Anaitasuna (36-27). Bien entendu, la formation Ibère ne va pas se laisser faire et poser quelques problèmes aux hommes de Joël Da Silva. Sans grande conséquence puisque derrière Mihai Popescu veille au grain et ses arrêts permettent de se diriger tranquillement vers la pause réglementaire avec un petit matelas de 5 longueurs (18-13). Sur ce même rythme et avec un festival signé Daniel Sarmiento (8 buts) qui se régale contre ses compatriotes, le SRVHB garde toute sa concentration pour garder une belle distance avec Anaitasuna. Les Varois déroulent et chacun apporte sa contribution au succès qui se dessinait sans discussion (+9). Une affaire bien menée et qui laisse bien entendu Saint-Raphaël en tête de son groupe devant le Füchse Berlin qui s’est racheté en Suède contre Lugi (32-27).

Handball-GBHB-CSH

Chambéry a su réagir !

Tenu en échec à domicile au phare contre Granollers, Chambéry rebondit et de belle manière en cherchant les points dans la salle du Wacker Thun (29-25). Une belle réaction des Savoyards qui se méfiaient de ce voyage en Suisse mais qui va être bien négocié par Julien Meyer et ses camarades après pourtant une grosse frayeur lorsque le score était de 8-3 en faveur de Thun. Temps mort idéal pour relancer la machine et le résultat parle de lui même (8-8). Le remuant pivot Johannes Marescot (6 buts) fait des dégâts au sein de la défense Helvète et il n’en faut pas temps pour mettre les Chambériens sur les bons rails et cela se traduit par un +3 assez flatteur (15-12). Les différents changements défensifs opérés par le duo Obrvan/Busselier porte ses fruits et devant Fahrudin Melic (8), Quentin Minel (7) et toujours Marescot trouvent les espaces (24-18). Bien entendu, il ne fallait pas lâcher la pression car en face Thun va jeter ses dernières forces dans la bataille par Rubin et Von Deschwanden les deux buteurs Suisses de cette rencontre. Malgré le retour adverse, l’équipe Savoyarde ne tremble pas dans le dernier geste et remporte la mise (+4).

Sébastien Ribstein pour Hand Day