En ce début d’après-midi, la salle Antarès du Mans voyait le Paris Saint-Germain décrocher son billet pour la finale de dimanche aux dépens de l’US Ivry (27-22). Un derby francilien maîtrisé dans les grandes lignes par les Parisiens malgré les efforts des Val-de-Marnais symbolisés par les arrêts du portier croate Mate Sunjic. Cela n’a cependant pas permis de contrarier les plans des hommes de la capitale. Maintenant il reste à connaître le nom du futur adversaire du champion de France dans une seconde demi-finale qui opposera Montpellier à Saint-Raphaël.

Handball-Thierry-Omeyer-2018-2019

Paris a fait le travail en première mi-temps pour asseoir leur avance et la mainmise sur cette première demi-finale de la Coupe de la Ligue 2019 (15-7 MT). Défensivement Thierry Omeyer et sa défense font le travail et mettent déjà le nez à la fenêtre en abordant parfaitement cette rencontre. Le bras surpuissant de la recrue Johan Boisedu (5 buts) ne peut pas tout faire à lui seul tout comme le gardien Mate Sunjic (15 arrêts) qui multiplie les parades.  C’est avec sérieux et de nombreuses rotations notamment en seconde mi-temps que Paris attaque les débats et après un petit temps de chauffe que la machine parisienne ne prenne ses marques (8-2). Fort heureusement que Sunjic est présent et que l’US Ivry trouve quelques solutions avec Boisedu ou le jeune Léo Martinez. Au repos, le tenant du titre domine son sujet va repartir sur les mêmes bases même si force est de reconnaître que les hommes de Sébastien Quintallet ne baissent ni la tête ni les bras. L’écart se stabilise à 4 unités (15-19) sans que les Ivryens ne puissent faire frémir leur adversaire outre mesure.

Raul Gonzalez dans ce schéma va opérer des changements et ses hommes restent solidement en tête pour finir proprement cette demi-finale sans que l’US Ivry n’ait à rougir de sa prestation (22-27). Rendez-vous est pris ce dimanche sous les coups des 16h.

Sébastien Ribstein pour Hand Day