Un week-end de compétition qui confirme les bonnes dispositions de certains et au chapitre surprise, la qualification de Pontault-Combault qui après prolongations prend le meilleur sur Tremblay en France. Le match entre Chartres et Montpellier programmé fin du mois pour connaître le dernier qualifié des quarts de finale. En attendant, le tirage au sort se déroulera le 24 octobre dans la ville du Mans qui accueillera le Final Four de cette coupe de la Ligue masculine.  

Handball-Alexandre-Demaille-SRVHB-2018-2019

Dans le chapitre défense de fer et gardiens décisif que dire de la prestation de Thierry Omeyer et de Alexandre Demaille qui ont dépassé la vingtaine d’arrêts. Une contribution top niveau pour les deux portiers et leurs clubs respectifs avec une qualification pour le moins tranquille en quart de finale. Même privé de Nikola Karabatic, le Paris Saint-Germain a muselé tout simplement Dunkerque et l’attaque nordiste pendant 60 minutes et signe un succès logique, sans aucune discussion possible (34-23).

Pour Saint-Raphaël ce fut la même histoire avec Demaille en muraille et des Varois qui rapidement débordent Massy qui se traduit par 9 buts d’avance à la pause (20-11) et ce même écart au buzzer final (33-24). Une belle façon de confirmer le dernier match nul à Chambéry pour Joël Da Silva et ses hommes qui reviennent fort de semaine en semaine.

Le match phare de ce stade de la compétition et diffusé en direct chez nos amis de beIN va tourner en faveur des visiteurs et au final Nantes assure sa qualification sans trop de casse au Parnasse de Nîmes (37-30). La mise en route fut plus longue prévue côté du H (6-9) avant de rectifier le tir et faire parler la puissance offensive (Balaguer/Lazarov/Tournat) et défensive. L’USAM privé de Prandi, Rebichon et Nyateu perd le fil de ses idées et de ses moyens sans baisser la tête mais Nantes fait valoir sa supériorité du moment avec également des absents (Lagarde et Gurbindo) et s’impose dans le Gard.

La qualification au bout pour l’US Ivry après avoir dû fournir de beaux efforts pour écarter le Cavigal Nice autre formation de Proligue (37-35). Au delà du résultat, cela permet aux Ivryens de retrouver le sourire après une période plutôt délicate en championnat. Il convient également de souligner la belle débauche d’énergie des Niçois qui se sont déplacés avec un effectif restreint. Le coach Fernandez Roura peut être fier de ses hommes malgré cette défaite et après l’exploit contre le Pays d’Aix au tour précédent, le Cavigal voit son aventure s’arrêter en 8ème mais non sans avoir démérité. Une victoire se joue souvent sur des détails dans le monde du sport et cela s’est confirmé lors de la rencontre entre Pontault-Combault et Tremblay en France.

Dans ce derby francilien, le promu Pontellois lui aussi à la recherche du déclic cette saison a tout d’abord surfé sur la bonne voie (15-8) avant de se faire quelques frayeurs. Tremblay n’en demandait pas temps pour non seulement revenir en jeu et prendre les commandes. De quoi donner des sueurs froides au public de Boisrame avant la délivrance par Jukic et Appolinaire (31-30).

Enfin le Fenix Toulouse malheureux depuis plusieurs semaines s’est refait la cerise et après un premier acte équilibré avec Cesson, les hommes de Philippe Gardent bien plus consciencieux sur le fond et dans la finition s’emparent des commandes. Les Toulousains se montrent dès lors intraitables et en face les Bretons perdent pied et un +10 pour la formation de Haute Garonne qui sera bien de la partie au stade suivant (31-21). Pour conclure, Limoges dépose les armes non sans avoir tenté de soutenir la comparaison face à Chambéry. Malheureusement Romain Ternel et les Limougeauds ne peuvent que réduire l’écart et finir la tête haute (26-28). Sur une splendide vague depuis la reprise de cette saison, le collectif Chambérien tout en opérant plusieurs rotations rend une copie très propre pour assurer l’essentiel dans la capitale de la porcelaine.

Handball-Hugo-Brouzet-Chambery-2018-2019

Hand Day