Des quarts de finale qui laissent le tenant du titre Paris sur le carreau tout comme Nantes tandis que Nancy représentera fièrement la Proligue. Montpellier réussi l’exploit de dompter le PSG sans oublier Chambéry qui en fait de même sur ses terres devant Nantes. Enfin Dunkerque se positionne également dans ce dernier carré aux dépens du Pays d’Aix.

Handball-Edgar-Dentz-Nancy-Saran

Dunkerque retrouve temporairement le sourire en cherchant sa qualification en demi-finale aux dépens du Pays d’Aix (26-23). Battus en championnat et respectivement à domicile, Nordistes et Aixois pouvaient se remettre en scelle et le mot de la fin revient aux dunkerquois. Les hommes de Patrick Cazal s’emparent des commandes (8-4) mais restent sous la menace du PAUC bien aidé par Gabriel Loesch (10 buts) avant de s’adjuger définitivement les commandes et la qualification (21-18 puis 25-22).

Le choc de Proligue qui allait laisser un de ces représentants sur le carreau entre Nancy et Saran. Ce sera le Grand Nancy qui cherche sa place en demi-finale au terme d’une rencontre tout d’abord à l’avantage des Saranais (+3) avant que les deux formations ne s’en retournent vers leur vestiaire dos à dos (16-16 MT). Le temps pour les Nancéiens de rectifier la donne en seconde période avec Edgar Dentz / Antoine Blanc / Yann Ducreux. Cette fois Saran ne parvient plus à contrer les tentatives adverses et précipite ses occasions devant un Obrad Ivezic vigilant (20-17 / 27-20 / 33-25). L’écart est fait, rotations oblige et les Loirétains ont le mérite ne pas baisser la tête avec le jeune Alexandre Blot à la parade, la recrue Pitre et Ramond réduisent l’addition mais pour l’honneur (29-33).

Retrouvez l’album de cette rencontre sur notre page Facebook grâce à Christophe Devoitine présent sur place :

https://www.facebook.com/pg/HandDay/photos/?tab=album&album_id=2211000298943179

Handball-Valentin-Porte-MHB-PSG-2018-2019

Soupe à la grimace pour Nantes qui après sa défaite lors du choc en championnat face au Paris Saint-Germain, les Ligériens sortent de cette coupe de France lors de voyage vers Chambéry (33-36). En face grosse et solide prestation que celle des chambériens qui se sont montrés soudés et solidaires pour dompter le H. Julien Meyer se fait plaisir face aux artilleurs adverses, Fahrudin Melic (13 buts) est en forme tout comme son collègue Gerdas Babarskas (7) et le trou est fait en faveur des Savoyards (9-6 / 12-9 / 20-15 MT). L’orage passait lorsque Nantes remettait les pieds sur le terrain avec un tout autre visage et Valero Rivera (12 buts) puis Nicolas Tournat relancent le suspense (24-24 puis 27-27). Seulement il en aurait fallu en mettre encore plus pour faire douter les hommes d’Erick Mathé avec le retour de Yann Genty prenant parfaitement le relais de Meyer et Melic par 3 fois plus Babarskas mettent leur équipe à l’abri et surtout en demi-finale !

Enfin le choc de ces quarts avec Montpellier et le PSG avaient rendez-vous à René Bougnol pour clôturer le tout devant les caméras de l’Equipe TV. Les pronostics n’étaient pas forcément en faveur des montpelliérains qui avec un effectif encore incomplet recevaient des parisiens en forme et en confiance. Le spectacle est au rendez-vous et Montpellier y arrive en serrant les dents en fin de match mais le résultat ou l’exploit est acquis (32-31). Le tenant du titre ne pourra donc défendre sa couronne et le MHB va continuer l’aventure dans une compétition qu’il affectionne tout particulièrement. Le succès des hommes de Patrice Canayer va se construire progressivement après que chaque équipe ne prenne un break d’avance (+2) puis débute le show Vincent Gérard qui lui aussi monte en température. Défensivement Valentin Porte (8 buts) et ses hommes sont au taquet (8-8 / 13-10 / 16-12) avant un écart réduit à nouveau à deux longueurs (16-14 MT). Mikkel Hansen ramène bien le champion de France dans la partie (19-20) mais derrière la sanction est immédiate pour Paris qui retombe sur un Gérard de gala et sous le bras gauche de Melvyn Richardson (7 buts). Les Montpelliérains reprennent la tête (25-20) mais ce sont quelques frayeurs (24-25) avant de remettre la dose nécessaire pour prendre les parisiens à leur propre jeu (31-27, 56’). La prise de risque côté PSG avec la sortie de Thierry Omeyer et le jeu en surnombre n’a pas été totalement une réussite mais Gensheimer puis Hansen se rappellent aux bons souvenirs héraultais (30-31). La pression, Montpellier va la gérer et Porte y va de son dernier but pour assurer la qualification et envoyer son équipe vers le dernier carré en éliminant au passage le vainqueur de la saison dernière.

 

Le tableau des demi-finales (6 et 7 avril) sera le suivant : 

  • Nancy – Dunkerque 
  • Chambéry – Montpellier

Sébastien Ribstein pour Hand Day