Au sortir de sa défaite à domicile la semaine passée, l’US Créteil était donc ce week-end, condamné à l’exploit en Croatie. Malgré une défaite de 3 buts, la qualification était encore possible mais pour cela, les hommes de Christophe Mazel devaient y mettre corps et âme dans ce match retour !

Les deux équipes débutent le match retour avec le même rythme que l’aller, mais cette fois-ci, les val de marnais ne tardent pas à prendre les devants en menant de 4 buts (10-6). L’écart était donc déjà creusé pour les ciels et blanc, pourtant comme la semaine dernière, les joueurs de Zamet ne se laissent pas impressionnés par la supériorité francilienne et finissent par retrouver des solutions et réduire progressivement l’écart (-2). Sachant qu’une large victoire était indispensable afin de continuer l’aventure européenne, les coéquipiers d’Hugo Descat accélèrent une nouvelle fois la cadence, par le duo Malinovic- Cspreghi qui inscrit la moitié des buts cristoliens dans les 30 premières minutes. La rapidité du jeu posé par le franciliens sans oublier une solide défense ne laissent pas le temps aux hommes d’Igor Marijanovic de retrouver leur souffle et cela se traduit par un beau matelas d’avance au repos pour Créteil qui compte 5 longueurs de mieux (18-13).

Physionomie identique en seconde période où le navire cristolien tient sa qualification en conservant encore pendant un bon moment les commandes de cette rencontre. Hélas les 5 dernières minutes seront fatales avec cet écart qui fond petit à petit et on sent que les croates sont gonflés à bloc pour chercher leur qualification. Une petite longueur d’avance pour Cespreghi (8 buts) et ses camarades avec un peu plus d’une minute à jouer. La messe était dite et malgré deux buts inscrits et ce succès, Créteil quitte cette coupe EHF (24-27). Rijeka Zamet se qualifie au bénéfice des buts marqués à l’extérieur, de quoi donner encore un peu plus le sentiment d’être passé à côté… Fin de l’aventure européenne pour les béliers qui peuvent légitimement nourrir beaucoup de regrets tant l’adversaire était totalement à leur portée. Ils devront vite relever la tête et se remettre au travail avant de s’envoler pour Nancy et la coupe de la Ligue, mercredi prochain.

Laila El guif Pour Hand’Day